« Le semeur est sorti pour semer » (Mt 13,1-23)

Jésus sort … dehors… s’assoie au bord du lac, mais des fidèles attachés à Lui sortent aussi, de leur maison et se rassemblent autour de Lui.

Afin que l’assemblée puisse bien entendre, Jésus se lève, monte dans une barque et s’assied. Et l’Assemblée peut ainsi prendre place sur le rivage et s’assoir.

Le lieu est bien choisi pour cette prédication : Le lac, de l’eau. La campagne, la terre

La saison, on ne sait pas : Aux semailles d’hiver ou du printemps, je pense à la Foi ! A la germination du grain, je pense à l’Espérance de demain ! A la moisson, je pense à la récolte, le fruit pour le Royaume !

On peut facilement se représenter la scène. et c’est un appui pour annoncer cette Bonne Nouvelle  : L’eau qui abreuve la terre, la féconde, la fait germer et donne la semence. (Isaïe 55, 10-11)

Qu’elle est belle cette parabole pour ceux qui ont connu et ceux qui connaissent la campagne. Ils peuvent en saisir plus facilement le sens. Et pourtant ? Ceux et celles qui ne connaissent pas le monde rural, savent que notre nourriture terrestre vient de la nature, l’eau, la terre, le soleil…. Le travail des hommes et ce mystère, peut-être l’âme, la vie qui est toujours en germe, en devenir… Cependant faut-il être ouvert, prêt à entendre, à comprendre ce que Jésus veut nous dire.

A nous, chrétiens, cette parabole nous est dite, redite, méditée… Alors, ne soyons pas de ce peuple :              « Vous aurez bon entendre, vous ne comprendrez pas »  « Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas »

« Entendre et comprendre » Cette parabole c’est pour nous aujourd’hui ! Oui, l’exigence de Jésus est grande : « Ne devenez pas durs d’oreille » « Ne nous bouchons pas les yeux » Car c’est nous même qui nous bouchons les oreilles et les yeux, nous endurcissons notre cœur. Souvent, nous ne voulons pas voir, nous ne voulons pas entendre, nous ne voulons pas comprendre, nous ne voulons pas nous convertir. Entendons cette parole de miséricorde : « S’ils s’étaient converti, je les aurais guéri ».

Entendre la Parole du Royaume de Dieu, chercher à la comprendre….Ne soyons pas un terrain de pierres, de ronces où la semence de Dieu ne pourra pas lever, vivre… Notre terrain est-il essarté, labouré, travaillé, préparé ?   Est-il assez bon afin que la semence jetée par le Semeur puisse germer, grandir et donner du fruit.

Le semeur est sorti pour semer, il sème en abondance, partout, à tout vent il appelle notre participation, il espère la récolte … la nôtre, la sienne, ensemble. Mais Jésus connaît notre faiblesse, nos limites et dans sa miséricorde toujours, accepte la récolte « même à 30 pour 1 ».

Cette parole de Dieu, entendue, comprise est pain de vie, si nous mangeons ce pain de la Parole avec foi, espérance, amour, Elle ne peut pas revenir à Dieu sans avoir accompli sa Mission, la mission du Royaume de Dieu avec les hommes, pour l’humanité toute entière.

 

Soeur Marie-Christine Cousin          Marie Chrisitne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s