Bonne fête à toute la famille de saint Dominique !

A l’occasion de la fête de notre père saint Dominique, nous souhaitons à toutes nos soeurs, nos frères, nos amis une belle fête ! Nous vous partageons à cette occasion un court extrait de la retraite que nous a donnée notre frère Bruno, avant l’élection de notre nouvelle prieure générale.

Famille dominicaine

« Conversation. Voilà le mot qui peut le mieux définir le service de la parole que la famille dominicaine doit apporter aujourd’hui dans la vie de l’Église : aider l’Église à se faire conversation. Dans un monde traversé par des dynamiques où la parole a du mal, l’Église se fait conversation. La famille de Dominique doit aider l’Église à se faire conversation. » […]

« La prédication, ce n’est pas un frère ou une sœur qui transmet une connaissance, c’est un frère ou une sœur qui part avec la parole et essaie de l’inscrire dans la conversation et qui découvre que la parole qu’il transmet va se mettre à dialoguer avec la parole qui déjà travaillait dans le cœur des interlocuteurs. La prédication permet de prendre conscience du dialogue intérieur que le Verbe entretient déjà avec nos interlocuteurs et c’est cette conjonction de la conversation de notre conversation et de la conversation que Lui a déjà avec eux, qui fait la prédication. » […]

« L’Église est conversation. Sa mission est de prêcher l’évangile et d’implanter le feu de l’Évangile, c’est-à-dire la dynamique, la joie des communautés réunies à cause de la parole parmi les peuples qui ne croient pas encore au Christ. […] Mais la vie religieuse dominicaine, par cette façon d’être totalement dédiée à l’évangélisation de la parole de Dieu doit faire entendre que l’Église, le corps du Christ, l’assemblée des croyants au Christ est appelée à s’étendre, c’est-à-dire à entrer en conversation avec d’autres religions, avec ceux qui ne croient pas, avec les savoirs nouveaux de ce monde, avec les ennemis de la foi, et c’est peut-être la tâche spécifique de notre famille religieuse de provoquer au cœur de l’Église une insomnie, une intranquilité, tant que l’on n’a pas conversé avec ceux qui ne veulent pas nous rencontrer, avec des cultures auxquelles on ne comprend rien, avec de nouveaux savoirs, avec d’autres religions, afin que cette tente ait l’audace de s’élargir aux dimensions du monde. Trop souvent à cause des peurs de trop d’insécurité, nous préférons consolider l’Église telle qu’elle est à un moment donné de l’histoire, plutôt que d’inscrire au cœur de la vie de l’Église le désir de s’étendre encore et d’ouvrir encore de nouvelles conversations. »

 

phoca_thumb_l_IMG_2135

Frère Bruno Cadoré, maître de l’Ordre,

Conférence donnée au chapitre des sœurs dominicaines de la Présentation, Tours, le 27 juillet 2014.

 

 

Souhaitons à notre Ordre d’être cette maison où ensemble, avec ceux qui se sentent indignes, éloignés de l’Église, imparfaits (et dont nous sommes aussi) nous célébrions l’amitié de Dieu incarnée dans l’amitié que nous tentons de vivre au milieu de ce monde.

Et plus que jamais, supplions notre Dieu pour les membres de la famille dominicaine en Irak, qui au milieu des chrétiens et de tous leurs voisins musulmans chassés eux aussi de leurs maisons, doivent fuir, souvent sans rien, en catastrophe, sans aucune idée de ce que réserve l’avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s