Fête de la croix glorieuse, 14 septembre

Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, MHS_Ukrzyzowanie_painsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 Évangile de Jean 3,13-17

L’Église célèbre la croix glorieuse. Non une fête qui célébrerait le supplice, la souffrance, le sang mais une fête qui fait signe vers où se trouve la vie véritable : du côté du don, de l’acte de donner, de se donner. Jour après jour.

Car la croix élevée n’est pas n’importe laquelle ; c’est celle du Fils. Uniquement du Fils. Car seul le fils de l’homme sauve. Seule sa croix nous sauve de la désolation. Ce ne sont pas sa souffrance ou sa mise à mort qui offrent de quoi trouver le goût et la force de faire de nos vies des vies sensées. C’est parce que sa vie est signée par le don, conduite par lui, une existence donnée en faveur de tous et de chacun. En faveur de n’importe qui. À commencer par ceux qui se croient loin ou exclus de l’amitié de Dieu.

Ce n’est d’ailleurs pas tant la croix qu’il faut regarder, que le corps. Car sans le corps de Jésus pas d’évangile, pas de bonne nouvelle. Si la Parole n’était pas devenue chair elle n’aurait pu rejoindre toutes nos histoires d’humanité, en tous leurs méandres, en leurs ombres, en leurs douleurs comme en leurs espoirs.

Un corps immobilisé sur une croix. Un corps qui oblige alors à s’arrêter : que faisons-nous ? En faveur de qui notre vie est-elle ? Qui aimons-nous, vraiment ? Depuis notre chair.

La crucifixion de Jésus vient éduquer notre regard, elle nous apprend qui est Dieu et qui est l’homme. Car cet homme-là, fils de Dieu pourtant, ne peut plus agir. Il est mis à mort par les puissants, bafoué par les foules. Un corps qui oblige à la vérité. Où sommes-nous ? Que faisons-nous des corps humiliés, laissés pour compte, vulnérables ? La croix glorieuse du Christ indique que la dignité inaliénable de l’humain se donne à contempler et à honorer dans la plus haute des fragilités, dans le don le plus humble, dans le souffle qui demeure encore.

Oui, le Fils a été élevé, comme l’antique serpent de bronze qui guérit au désert tous ceux qui le regardent. Il est élevé, afin que nous quittions toutes tentations doloristes pour juste cette affirmation qui convoque à agir : c’est dans la fragilité la plus impensable que se dévoile l’authentique seigneurie. C’est là que se révèle le sens du salut : chacun de nous n’est pas, n’est plus, abandonné. Le corps cloué est un corps relié à tous ceux qui l’accueille, un corps qui se fait notre familier. Si nous nous arrêtons pour oser contempler sa vie partagée jusqu’au bout, et, là, apprendre.

Sr Véronique Margron

Véronique Margron op

            « Où serait l’Église de Jésus Christ si elle n’était pas d’abord là au pied de la Croix ? Jésus meurt abandonné des siens et raillé de la foule. Je crois qu’elle meurt de ne pas être assez proche de la Croix de son Seigneur. Sa force et sa fidélité, son espérance et sa fécondité viennent de là, pas ailleurs ni autrement. Tout le reste n’est que poudre aux yeux, illusion mondaine. Elle se trompe elle-même et trompe le monde lorsqu’elle se situe comme une puissance parmi d’autres, comme une organisation humanitaire ni même comme un mouvement évangélique à grand spectacle ; elle peut briller, elle ne brûle pas du feu d’amour comme la mort car il s’agit bien d’amour et d’amour seul dont Jésus nous a donné le goût et tracé le chemin : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. [1]  »

[1] P. CLAVERIE op ; evêque d’Oran. homélie à Prouilhe, le 23 juin 1996. Pierre Claverie sera assasiné le 1er aout 1996, avec son chauffeur Mohamed, en rentrant à l’évêché après des négociations pour la paix en Algérie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s