« Je vous ai baptisés avec l’eau, lui vous baptisera dans l’Esprit Saint »

Le baptême, une expérience extraordinaire… mais laquelle ? dans le langage courant on parle de baptême, par exemple : pour une inauguration de cloche, de navire, ou encore du feu… et pour nous, chrétiens, il s’agit d’une plongée dans l’eau et l’Esprit.

Aujourd’hui encore pas moyen d’être baptisé sans se mouiller !

Vient alors le temps de l’engagement et du témoignage de cette foi nouvellement acquise.

Baptême, objet d’une belle fête de toute la famille, préparatifs divers pour que ce jour soit inoubliable…choix d’un parrain et une marraine, vêtement blanc, un cierge… Il s’agit d’une nouvelle naissance. Le baptisé est ainsi plongé dans l’eau ou immergé en elle, selon le rite choisi. Le Christ est bel et bien descendu dans le Jourdain et il a été baptisé par Jean. Nouvelle rencontre entre ces deux hommes, qui était cousins, nouvelle annonciation.
Il ressort de la fontaine baptismale comme le Christ ressuscité sort du tombeau, au matin de Pâques. Le voilà baptisé dans la mort et la résurrection du Christ. Mais pourquoi Jésus est-il baptisé par Jean ? Un texte de Saint Maxime de Turin pour l’Epiphanie :

«  Le Seigneur Jésus est venu au baptême, et il a voulu que son corps très saint soit lavé par l’eau. Lui qui est Saint, pourquoi a-t- il voulu être baptisé ? (…) Le Christ est baptisé non pas pour être sanctifié par l’eau, mais pour sanctifier lui-même l’eau et pour purifier par sa pureté ces flots qu’il touche (… ) Lorsque que le Sauveur est lavé, c’est alors que l’eau est d’avance purifée toute entière en vue de notre baptême, la source est purifiée pour que, dorénavant, la grâce du baptême soit administrée aux peuples à venir. Le Christ a donc reçu le baptême par avance, pour que les peuples chrétiens prennent sa suite avec confiance…Il offrit un chemin solide à travers les eaux ; maintenant il fortifie notre marche dans le bain de la foi. »

Dans le texte d’aujourd’hui, Jean Baptiste, puis Jésus et le Père des cieux sous forme d’une colombe ont parlé. Puis, c’est le silence…

Profitons de ce silence : nous aujourd’hui qu’avons nous fait de notre baptême ?

 

Soeur Françoise Marie Béguin

Soeur Françoise-Marie Béguin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s