L’appartenance au jour

En ce retour au temps ordinaire les lectures nous offrent des histoires d’arbres. Alors, pour une fois, ce n’est pas un commentaire, mais un poème que nous vous postons sur ce blog.

« Le pommier se ressaisit, laisse passer l’ondée. Partout le ciel bas l’accompagne. La patience de chaque feuille, la gloire immense de l’arbre se déploient dans une trinité inventive. Les reflets de la fenêtre éveillent l’apogée des branches. Ainsi disposée, la nourriture céleste établit le Verbe dans la frugalité. Trois élans d’encre montent des nues : signe du tau, du corps ressuscité. La nuit ne prononce pas de mots contumaces. Les lilas s’installent, les graines de pissenlit dans leur ballon de mohair s’envolent au premier frôlement. Chaque appel coloré précède encore, dans le soliloque d’une liberté souveraine, les orages qui approchent.

Le jardinier revient à la tâche, dans tous les gestes coutumiers. Les cloches sonnent la messe et le silence installe l’obsession d’agir. Un vent léger porte à bonne distance l’air doux, le ballet des feuillages. De pauvres chemins meurtris s’émoussent dans l’immobilité souffrante. tous les herbages se haussent accompagnés de boutons d’or. Le rougeoiement des jeunes pousses de noyer émerge du petit déluge qui gorge hors saison jusqu’aux terres les plus hautes.

Babel, première dans la nuit du langage, abstraite jusqu’à l’outrage, nous plonge dan sla dispersion. Vocables et traces éprouvent toute sagesse, toute chair élevée à son corps selon le don de l’Esprit. La nouveauté échappe au jugement de l’exode. A la proclamation, il demeure l’appartenance au jour, pour autant qu’il vive. »

Jean Maison, Le premier jour de la semaine, Ad Solem, 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s