Le peuple de Dieu est UN en Jésus-Christ

L’Apôtre Paul, gardé en prison par les Romains en attendant de pouvoir comparaître devant l’Empereur, à Rome, sur sa demande, ayant été accusé à tort par les Pharisiens de Jérusalem, écrit aux chrétiens non-juifs d’Ephèse, où il a vécu et prêché pendant plusieurs années.                                                                                                             En Eph 2, 13-18, voici ce qu’il leur dit :

… « …vous qui étiez bien loin du Dieu de l’Alliance, maintenant, dans l’union avec Jésus-Christ, vous avez été rapprochés par son sacrifice. Car c’est le Christ lui-même qui nous a apporté la paix, en faisant des Juifs et des non-Juifs, un seul peuple. En donnant son corps, il a abattu le mur qui les séparait et en faisait des ennemis, et Il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi juive, pour former, avec les uns et les autres, un seul  peuple nouveau dans l’union avec lui ; c’est ainsi qu’il a établi la paix.

Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps, et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, il a détruit la haine.

Le Christ est donc venu annoncer la Bonne Nouvelle de la paix à vous, les plus lointains, comme aux plus proches. C’est en effet par le Christ que nous tous, Juifs et non-Juifs, nous pouvons nous présenter devant Dieu, le Père, grâce au même Saint-Esprit ».

En Gn 1,26, Dieu avait dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. » Le projet était séduisant. Or, la Bible décrit ensuite comment le serpent, par ses interventions fallacieuses, fait croire au couple (Adam et Eve) que Dieu est jaloux de son pouvoir et ne veut surtout pas qu’ils deviennent « comme des dieux ».

La suite nous indique comment le couple s’est alors coupé de Dieu, et a perdu ainsi la faculté de monter vers la  ressemblance  de Dieu.                                                           Un coup d’œil sur l’actualité mondiale nous montre que l’humanité semble, en effet, assez loin de cette ressemblance divine, même si, dans le monde entier, beaucoup de petits gestes de solidarité, de fraternité et d’amour, beaucoup de recherche et d’innovation, un besoin de vraie liberté et de vie spirituelle, de moments de silence, de prière et de méditation, tendent à frayer un nouveau chemin vers Dieu, pour notre bonheur.

De son côté, Dieu n’a pas perdu de vue son projet initial! Relisons le texte de Paul :

« Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps, et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, il a détruit la haine ».

En Jésus, mort et ressuscité, Dieu a redonné à tout homme la possibilité de tendre à nouveau vers la ressemblance. Oui, mais … comment ?                                                     St Jean nous en donne la clé :

« Mes biens-aimés, si Dieu nous a aimés ainsi, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres….Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour, en nous, est accompli ». Première épître de St Jean,4, 11-12.

Belle perspective ! Et, pourquoi pas ?

 

Sr Elisabeth Frey

Capture d’écran 2015-07-19 à 09.44.52

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s