Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture

Avant tout, « Pour toi, excellent Théophile, un exposé suivi afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as entendus »v.4

Au cours de ce prologue dédié à un certain Théophile, (ami de Dieu), saint Luc annonce qu’il n’écrit pas à partir de rien, ce qu’il écrit est le fruit de ce qu’il a vécu et reçu des apôtres et qu’il veut transmettre dans son intégralité, il veut témoigner aux « Théophiles », d’aujourd’hui, qui ont besoins d’une parole libératrice.

Après cette présentation que nous fait l’Evangile de ce dimanche, Luc, nous présente le début de la vie de Jésus en Galilée, avec la puissance de l’Esprit, revenons un petit peu en arrière aux versets.1-13, ou Jésus sort victorieux de la tentation au désert. Alors, avec cette puissance, il « revint en Galilée » où il commence son ministère, sa vie publique, de là il traverse pour arriver à Nazareth, sa patrie (de là l’expression « Jésus de Nazareth ») où il est connu comme le fils de Marie et de Joseph le charpentier.

Et aujourd’hui, Jésus se présente dans la synagogue pour inaugurer son ministère apostolique par une liturgie de la Parole. (Le texte nous montre le cérémonial de la proclamation de la parole : il se leva… on lui remet le livre… il ouvrit et trouva le passage… Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit).

Cette même liturgie que les juifs célébraient fidèlement chaque jour du sabbat. La parole proclamée par Jésus dans la synagogue, est tirée du prophète Esaïe, cette parole annonce une conversion, une libération, sous l’action de l’Esprit de Dieu. Jésus va réconforter et libérer les opprimés, à travers la proclamation de la bonne nouvelle.

Le texte, nous dit qu’après avoir remis le livre au servant, Jésus s’assoit probablement pour méditer. Tous les yeux sont fixés sur lui, nous dit saint Luc, après les regards des Nazaréens, c’est alors que Jésus annonce : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’écriture que vous venez d’entendre »

Jésus est venu annoncer une année de grâce, el il ajoute : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’écriture… » C’est le temps où les promesses deviennent réelles. Nous sommes dans le temps de l’Eglise dans « une Année Sainte extraordinaire pour vivre dans la vie de chaque jour la miséricorde que le Père répand sur nous depuis toujours. Au cours de ce Jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu. Il ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son cœur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous. L’Eglise ressent fortement l’urgence d’annoncer la miséricorde de Dieu. La vie de l’Eglise est authentique et crédible lorsque la miséricorde est l’objet d’une annonce convaincante. Elle sait que sa mission première, surtout à notre époque toute remplie de grandes espérances et de fortes contradictions, est de faire entrer tout un chacun dans le grand mystère de la miséricorde de Dieu, en contemplant le visage du Christ ». (Misericordia Vultus, N° 25).

 

Sr. María Esperanza Olartemateus

Capture d’écran 2015-10-17 à 23.18.55

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s