Luc 9,28b-36 Faisons trois tentes?

A propos de ce passage, Luc est le seul des synoptiques, à mentionner que Jésus « gravit la montagne pour prier et pendant qu’il priait… »,  se produisit sa transfiguration.

Dans la 1è Alliance, sous la tente de la Rencontre, l’Eternel parlait avec Moïse face à face.*

Quand celui-ci quittait la tente, les enfants d’Israël « voyaient le visage de Moïse rayonner. »*

C’était la manifestation d’un cœur à cœur intense avec Dieu.

Sur la montagne, le flamboiement de lumière sur le visage de Jésus et l’irradiation de tout son être, dévoilent  la présence dans la plénitude du Père en lui. Les disciples sont alors témoins de la communion totale, vivante,  qui existe  entre eux deux.

Ils écarquillent les yeux pour ne pas sombrer dans la torpeur et ne pas perdre un instant de cette beauté fulgurante, heureux d’être « …témoins oculaires de sa grandeur », dira Pierre au soir de sa vie.*

Voulant pérenniser ce moment, Pierre s’écrie : «…faisons 3 tentes… ».

Pourquoi 3 tentes ? Dépassés par la vision, lui et ses compagnons « se tiennent à distance »,* en dehors de la rencontre. Ils ne savent pas encore que c’est de la gloire même de Jésus dont Moïse et Elie sont revêtus.

« Alors la nuée couvrit la Tente et la gloire de l’éternel remplit le tabernacle ».* Les disciples sont pris dans la nuée et tels les hébreux de l’Exode, ils sont saisis de crainte. Là, ils vont découvrir que Jésus est le nouveau  Tabernacle,  le Saint des Saints, l’Unique Tente de la Rencontre où les surprend la voix du Père qui survient pour eux. Elle leur indique  comme son «  Fils choisi »Jésus, au moment même où il retrouvait son apparence humaine.

Désormais ce n’est plus Moïse et la Loi, Elie et les prophètes, qu’il faudra écouter. Toute l’aventure religieuse et spirituelle d’Israël est ressaisie et accomplie en Jésus.

Voilà pourquoi Jésus a désiré que ses disciples soient présents à sa prière, pour que leur soit donné la connaissance de son mystère ; pour qu’ils y adhèrent par la foi et qu’ils accueillent, dans l’espérance, l’autre visage de ce mystère de gloire, celui du serviteur de Dieu, le Fils de l’homme dont il leur a évoqué le chemin quelques versets auparavant en Luc 9,22.

Ils montent avec Jésus  vers Jérusalem. Ils sont restés muets, mais on peut le supposer à la manière de Marie qui « gardait tous ces évènements  et les méditaient dans son cœur ».Lc 3,19.

Avec Pierre et ses compagnons,  chaque chrétien est invité à monter sur la montagne et à Jérusalem pour que,  dans la prière  et le pas à pas avec le Christ, nous communiions à sa véritable humanité avant le face à face de la Résurrection « dans la Tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas de cette création » Hb 9,11, la Tente Trinitaire.

Ex. 33, 11 ; Ex. 34,35 ; 2P 1,16 ;  Ex. 20,18 ;  Ex.40,34

??????????Sr. Viviane Martinez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s