Que tous soient un !

 » QUE TOUS SOIENT UN, COMME TOI, PÈRE, TU ES EN MOI, ET MOI EN TOI »

 

Dans la Première lecture de ce Dimanche, les Actes des Apôtres nous parlent d’Etienne, le premier témoin du Christ par le martyr. Etienne marche sur ses pas, dans le sens que comme lui, il est victime expiatrice ( Mt 21,39; He 13,12); il est aussi mort en dehors de la ville; comme Lui, au moment de mourir, il invoque le Père dans un grand cri et implore le pardon pour ses bourreaux (Ps 31,6; Lc 23,34.46). Ce que Jésus prophétisait au moment de son jugement, Etienne le voit déjà réalisé (Mt 26,64). Il contemple le Christ ressuscité debout à la droite du Père, dans l’attitude d’intercesseur (Ap 5,6).

La lecture de l’Apocalypse de Saint Jean explicite clairement comment, l’Eglise naissante, animée par l’Esprit Saint, intercède pour hâter le retour du Seigneur, maître de l’histoire. Il est la résurrection et la vie pour tous ceux qui ayant affronté la grande épreuve, ont été ses témoins, jusque dans la mort, comme c’est le cas d’Etienne, de Pierre, de Paul et de tant d’autres, pas seulement dans les premiers siècles de l’Eglise, mais encore pour beaucoup de chrétiens aujourd’hui. Ceux-là puiseront dans la vie éternelle, l’eau vive de l’Esprit (cf. Jn 7, 39).

Dans la conclusion de sa  » Prière Sacerdotale », dont nous parle l’Évangile, Jésus intercède auprès du Père, d’une manière suppliante et profonde, pour l’unité de tous les croyants, dans l’amour fraternel fondé sur la communion du Père et du Fils. En vertu de sa glorification déjà commencée, il fait participer les siens à sa vie et les remplit de son Esprit. Par leur unité, ils révéleront au monde l’amour du Père, qui fait d’eux de vrais disciples.

En tant qu’intercesseur, le Christ a une efficacité sans pareille, car il partage intégralement, dans son être le plus profond, l’existence même des deux parties en cause : l’homme et Dieu. Pleinement l’un et l’autre, il unit dans sa personne l’humble et confiant appel de l’homme, à la toute-puissante miséricorde du Père. Qui pourrait être mieux placé pour nouer en lui-meme les liens de la prière et de son exaucement en faveur de l’unité des personnes humaines, acquise par sa mort et progressivement manifestée dans l’histoire? Aussi est-ce par lui que toute prière chrétienne doit passer, et en lui que doit s’exercer tout effort humain ver l’unité.

Pour nous aujourd’hui, devant la haine, le mépris, la violence, les guerres, devant les injustices, les détresses… au milieu de notre indifférence, apprends-nous à nous réconcilier, car nous sommes tous enfants d’un même Père.

Fais-nous semer ton Évangile, FAIS DE NOUS DES ARTISANS UNITÉ
FAIS DE NOUS DES TÉMOINS DE TON PARDON, A l’IMAGE DE TON AMOUR MISÉRICORDIEUX…

Soeur Maria Fabiola     images

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s