Pentecôte : que de fêtes, que d’invitations

Capture d’écran 2016-05-15 à 00.06.36

Nous le savons, comme de nombreuses autres fêtes, pentecôte fut d’abord une fête agricole de fin de moisson, précédée par celle de début de moisson, 7 semaines nécessaires pour la moisson !!

Y revenir fait écho en moi et m’interroge : et si Pentecôte était l’occasion de nous demander ce que nous avons moissonné durant ces 50 jours ?

 

Au-delà des fêtes agricoles, des souvenirs de l’Alliance de Dieu avec son peuple en ont fait des fêtes religieuses : Pâque où l’on commémorait la libération de l’esclavage égyptien puis 50 jours après, le souvenir du don de la loi à Moïse.

Me vient alors une seconde interrogation : et si Pentecôte était l’occasion de faire mémoire de cette histoire d’Alliance avec ce Dieu qui nous veut libres ?

 

Enfin, et si fêter Pentecôte aujourd’hui, au terme de 50 jours de résurrection la suite du Christ, premier Ressuscité nous invitait à moissonner les germes de vie nouvelle dans nos vie ? Car faire mémoire, telle est aussi l’œuvre de l’Esprit en nous qui « nous fera souvenir » de tout ce qui nous a été dit, vécu, donné, reçu.

                  Mais cette expérience ne sera possible que dans l’Esprit. Étrange manifestation, certes puissante, mais ô combien difficile à relater. La lecture des Actes des Apôtres de ce jour nous le révèle : « un bruit survient COMME un violent coup de vent […] des langues qu’on AURAIT DITES de feu …».

                  Comme il est difficile de mettre des mots sur la puissance de l’amour humain, nous le savons, mais aussi divin ! Telle est l’expérience de notre vie d’intimité avec lui. Mystère que ce Dieu, tout proche et si lointain parfois. Et pourtant, efficacité et fécondité sont là : « parler dans nos langues des merveilles de Dieu ». Dans la force de l’Esprit, plus de difficultés de communication, plus de réticence ni de peur pour témoigner !

« Dieu aide à communiquer entre nous car Il se communique à nous. Il est par nature communication », disait une personne détenue en groupe biblique mercredi dernier. Laissant résonner la lecture des Actes, il poursuivait : « c’est vrai, ici il y a plein de langues différentes. L’autre jour, en promenade, il y avait un gars à l’air sympa, je suis allé vers lui. Nous ne parlons pas la même langue. J’avais tellement envie de lui parler et de l’aider qu’on a réussi à nous comprendre. Ici Dieu a ouvert mes yeux et délier ma langue. Dehors je ne lui aurai jamais parlé ! »

L’amour a donc déjà explosé derrière les barreaux, dans nos vies … mais nous savons aussi que nous avons tant besoin que cette explosion de vie se produise à nouveau, afin que l’étincelle de vie éternelle déposée en nous devienne flamme de vie pour nous-mêmes et pour tous ceux que nous rencontrons.

Alors Viens Esprit Saint, viens lumière de nos cœurs … de moissonneurs, d’hommes libres, d’héritiers du Christ !

Sr Élisabeth LEMIERE  DSCN6623

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s