« Seigneur, je t’en prie ! »

Dans l’Ancien Testament, les malheurs étaient souvent considérés comme la punition d’une faute. Je me souviens d’un grand père où à la naissance de son petit-fils, il n’en fit pas de réjouissance. Je lui pose la question : et la naissance a-t-elle eu lieu ? Réponse : on ne méritait pas ça. Le Seigneur nous a punis. Cela s’est passé à la fin dans les années 1990. Son premier petit fils est né trisomique. Comment peut-on imaginer que le Seigneur qui est bonté et miséricorde, puisse punir de la sorte ses enfants. NON

Cette veuve interpelle l’homme de Dieu : tu viens dans ma maison pour me rappeler ma faute et faire mourir mon fils puisque son mari est déjà mort à cause de ma faute.

Jésus va rejeter cette vue simpliste que St Jean développera dans son évangile au ch 9, 2-3. Nos malheurs ne proviennent pas de Dieu mais de nous-mêmes, de notre comportement. On voit dans les évangiles Jésus faisant un certain nombre de miracles au regard de la foi des personnes.

Dans l’épitre aux Galates, Paul, le persécuteur envers les chrétiens, témoigne de sa conversion. Le Seigneur s’est adressé à son cœur : pourquoi me persécutes-tu ? Mais non, je ne te persécute pas, je persécute les chrétiens. Alors tu me persécutes. Vivre selon la justice de Dieu requiert une ouverture à l’autre. Si le cœur est fermé comment puis-je me rendre compte de mon comportement si personne ne me le révèle ?

Dans l’Evangile de ce jour, Jésus ramène à la vie le fils d’une veuve car sans son fils qui va pourvoir aux besoins de sa mère et veiller sur elle ? Ce geste que Jésus opère envers le fils de cette veuve, suscite crainte et action de grâce. Cet événement s’effectue dans toute la Judée et dans toute la région, c’est une région de païens. D’où la nécessité d’actes visibles et inexplicables pour que les personnes se mettent en route, reconnaisse un Grand Prophète en la personne du Christ, du Dieu lui-même.

Dieu se sert des événements pour nous montrer un chemin bien plus grand qui dépasse nos mesquineries et nos petitesses pour un monde autre, un monde de bonté, de fraternité, de joie.

Sœur Corine

cru00e8che

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s