Parle maître !

Évangile selon saint Luc 7,36 à 8,3

Capture d’écran 2016-06-12 à 11.13.04

Cette parabole est bien surprenante si on considère la scène : Simon, un pharisien invite chez lui Jésus pour le repas jusque là on peut comprendre mais qu’une femme, pécheresse l’y suive et puisse rentrer … Que peut bien vouloir nous dire ce récit ?

Nous y trouvons deux situations : Un homme situé selon les bonnes manières, un homme religieux et une femme perdue, méprisée … Cela invite chacun, chacune de nous à voir comment nous rencontrons le Seigneur dans notre propre prière notamment ? Nous pouvons nous poser comme celui/celle qui a l’initiative alors nous L’invitons, nous en sommes même peut-être fiers ou alors nous venons à Lui avec notre pauvreté radicale, nous nous plaçons à côté de Lui, à ses pieds, nous savons qu’Il nous attend et nous lui offrons notre cœur ouvert …

« Derrière lui« . Une femme survient que Jésus ne semble pas voir, elle s’installe tout proche du Seigneur, elle vient avec tout son cœur, elle offre du parfum, le meilleur qu’elle puisse donner, elle est là désarmée, reconnaissante, pauvre, recevant et donnant. Elle est à côté du Seigneur, le plus proche possible et le cœur ouvert, sachant que le surcroit de vie qu’elle ressent en cet instant, elle le reçoit de lui, qu’elle lui en est éperdument reconnaissante, que le temps qu’elle passe à son côté en pleurs la reconstruit. Elle va recevoir le pardon, mais elle en vit déjà, elle a été reconnue, et cela l’a bouleversée … Elle repartira autrement, transformée. Jésus la reçoit avec son cœur, avec son corps … il lui parle peu, certes, mais lui dit l’essentiel « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

« Parle, Maître« . Un homme qui a un nom, Simon, un homme religieux, un homme « bien ». Cette situation, cette reconnaissance lui permet de juger. Tout dans sa vie est évalué par sa tête, par la rigidité du « qu’en dira-t-on » : il se tient à distance des situations, des personnes sans un regard qui tente d’être bienveillant. Bien sûr il est affable, il invite, mais il n’accueille pas véritablement, avec son cœur. Jésus le rejoint. Il va dialoguer peu à peu avec lui, à partir de là où il est, puis lui révéler qu’il a lui aussi un cœur, comme cette femme qu’il méprise, et que la vie passe par un cœur ouvert, elle se reçoit, et on vit … Jésus le lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. »

Une rencontre (peut-être deux si Simon a eu lui aussi le cœur assez ouvert pour comprendre les paroles de Jésus et en tirer les conséquences) a eu lieu, une guérison, un pardon, une reconnaissance, une dette de reconnaissance a été contractée de bon cœur. La vie se poursuit, elle prend la forme d’un « être avec », d’une suite, la « sequela Christi« ; elle est transformée du dedans et ne sera jamais plus la même.

Pour nous, l’expérience du vivre ensemble, du cœur à cœur avec le Christ dans la prière, s’ils sont vécus pleinement font naître et grandir un désir : dire que le bonheur est là, que la vie se donne, qu’elle peut être reçue, que la pauvreté est une bénédiction si elle nous ouvre au Prince de la Vie … qu’il y a de la place pour chacun, que ce que nous avons reçu, nous pouvons le donner, le partager … que nous en sommes capables, que le Seigneur est venu apporter un feu que nous pouvons nous aussi propager, en son Nom. Il nous suffit de nous souvenir que nous avons été touchés au cœur, que nous le sommes encore … et cela est un défi permanent de notre foi face à nos pauvretés, à celles de notre monde. Mais là où nous sommes, comme nous sommes, un chemin nous est toujours proposé par le Seigneur …

 

Soeur Catherine Aubry    425121_108950605897511_1585549933_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s