Pour vous, qui suis-je ?

Nous avons tous remarqué que les personnes âgées (et quelquefois de moins avancées en âge) évoquent leurs souvenirs … les ressassent … les rabâchent. Le présent, l’avenir, ne semblent pas avoir place dans leur existence. Celles-là sont « vieilles ».
D’autres, au contraire, aiment leur vie d’aujourd’hui. Et même sont tournées vers l’avenir. Il va encore se passer quelque chose : un coup de fil comme une bonne surprise, la visite inattendue d’un enfant, le SMS du petit fils annonçant son succès au bac, un message internet venu des antipodes de la part d’une petite fille …..

Bref, la vie c’est « chouette ».

Jésus, après avoir prié, c’est-à-dire après avoir pris de la distance avec le quotidien, après avoir trouvé dans la prière un espace de liberté, pose une question à ses disciples :

« Pour la foule qui suis-je ? »

Pour la foule … pour ceux qui marchent derrière des banderoles, qui s’égosillent à crier des slogans, qui guettent le manant pour lui proposer le dernier sondage … les suiveurs, quelquefois les casseurs …..

Et les disciples répondent : «  Jean-Baptiste, Elie, un prophète d’autrefois …» Autrement dit la foule ressasse, rabâche.
Elle est tournée vers hier et même vers « autrefois » !

Jésus ne fait pas de commentaire. Mais pose à nouveau la question à ceux qui le suivent, à ses proches. Pierre, le spontané, l’extraverti, celui qui réfléchit après avoir parlé, répond « Le Messie de Dieu »

Un nom qui ouvre l’avenir,

Un nom qui inaugure le changement,

Un nom qui déverrouille le passé.

Mais attention de quel Messie parle Pierre ?

Un roi conquérant ?

Un libérateur de l’occupant ?

Non, prophétise Jésus : un Messie souffrant, conspué, abandonné, crucifié. Et, pour faire bonne mesure, parce que le disciple n’est pas au-dessus du maître, celui qui veut entrer dans « Son » histoire, vivre « Son » histoire dans sa vie de disciple, doit prendre sa croix, celle qui est exactement à la taille des ses épaules.

Tout est marqué du possessif « ma suite », « sa croix », « sa vie ». « Perdre sa vie » c’est vivre au présent !

Sœur Françoise-Chantal Lelimouzin

Sr Françoise Chantal

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s