Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?

Bonne question de Jésus à celui qui lui demande d’être l’arbitre du partage des biens qu’il convoite, d’être le distributeur de ses biens ?    et Il continue à l’adresse de tous les auditeurs qui ont entendu la question : «  la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de l’argent qu’il possède ». Voilà qui est clair…

Peut être le Seigneur pourrait   tenir le même discours à notre société  contemporaine..Que d’exemples rapportés par nos moyens d’information : quelquefois même des activités qualifiées de bienfaisance, fonctionnent selon les bénéfices qu’ils apportent à ceux qui sont chargés de les gérer !!.

Certes l’argent est nécessaire, on en a besoin pour vivre..mais le piège est de s’investir tant dans sa recherche que certains …y perdent presque la raison..

Nous savons tous que le partage permet de garder ce « serviteur » à sa juste place..et le faire servir à ce à quoi il est destiné : aider la vie des hommes. Nous sommes même aussi témoins édifiés de comportements de personnes qui, ne se réclamant pas de la foi chrétienne, savent avec beaucoup de générosité, partager avec ceux qui ont moins.

Jésus a bien remarqué, nous le lisons dans l’Evangile, que certains, n’ayant cependant presque rien, savaient partager.. Rappelons-nous l’éloge qu’il fait de la pauvre Veuve. Elle donne son obole au temple…Et ce qu’elle donne c’est : »Tout ce qu’elle avait pour vivre… ». Nous somme là dans la situation totalement opposée à celle de cet homme devant Jésus..…

Vraisemblablement, il connaissait l’Ecriture, et donc le texte de Qohéleth que nous avons en première lecture : «  bien que l’on soit avisé et heureux en affaires », un jour il faut laisser tout cela à d’autres. Tout le travail que l’on fait pour accroitre son bien ne remplit pas le cœur, même le repos de la nuit en est perturbé …Vanité des vanités..oui, tout cela n’est que vanité !!…

Les juifs du temps de Jésus étaient sûrs que la miséricorde de Dieu à leur égard, sa bénédiction sur leur bonne conduite se manifestait par une abondance de biens matériels. Cela était même écrit dans tous leurs livres saints : pensons seulement aux psaumes que nous prions nous-mêmes si souvent. Un jour où Jésus disait à ses Apôtres : « qu’il était plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu », la réaction des apôtres est immédiate : «  Alors, qui peut être sauvé ? ». Et peut être ne sommes-nous pas, quelquefois, tellement loin de cette même réaction… ?

Regardons plus profond… Comment pense et projette d’agir l’homme de la Parabole de Jésus ? Il vient d’évaluer sa récolte. ( Peut être pense-t-il que c’est justice, comme récompense de sa «  bonne conduite « ?). C’est une merveille !…Quels projets pour conserver et profiter d’une telle abondance ? Entasser au maximum tous ces biens…Et ensuite : profiter longtemps de cette richesse… Cet homme se voit et voit sa vie, l’organise…mais pour lui tout seul…pas question d’en faire profiter qui que ce soit..Il n’y pense même pas…

« Insensé » lui dit Dieu…Tout cela on va te le redemander..Qui l’aura ? Je ne sais si Jésus pensait en disant cela à sa réponse au jeune homme riche qui voulait le suivre… : « Va, vends, donne le… après ,..suis moi ». Jésus ne condamne pas celui qui a des richesses, Il invite simplement à les partager…Et ainsi …. pauvre devenu,  mettre sa seule confiance et son assurance en celui qui est notre Père, et qui : « sait  ce dont nous avons besoin…. ». «  Votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume…. Cherchez plutôt le Royaume et cela vous sera donné par surcroit  »..cf Luc 12,30-32.C’est le souhait de Jésus : « ne gardez pas pour vous vos richesses…..Partagez-les…,donnez-les en aumônes… ».

C’est aussi, d’une autre manière, le souhait de saint Paul dans la deuxième lecture : «  Vous êtes ressuscités,…recherchez donc les réalités d’en-haut, c’est là qu’est le Christ assis à la droite de Dieu. Les « choses » de la terre nous sont nécessaires, mais leur possession et leur usage ne peut cacher : « l’Unique nécessaire », L’activité humaine vaut pour le but qu’elle poursuit…et les personnes à qui elles apportent un mieux vivre..

C’est ce que Paul nous redit encore : «  Revêtez l’homme nouveau, celui que le Créateur refait toujours neuf.. à son image, pour le conduire à la vraie vie..» Il faut se tenir prêt à accueillir ce Royaume promis et préparé par le Père.. En fait, le secret pour ne pas vivre en « mode de vanité »  , n’est autre que ce que Jésus a redit et loué chez quelques-uns : « l’amour de son prochain ». Il nous met, à coup sûr, « tout près du Royaume promis ».

Et nous savons fort bien que l’amour du prochain se rencontre avec celui de l’amour de notre Père : un seul et même amour.. cette année nous le traduisons peut –être par : « être miséricordieux comme le Père »..Ne pas garder tous ses biens pour soi, partager, donner, recevoir en retour le Royaume, cela n’aide-t-il pas à réaliser , à notre mesure terrestre, le souhait de Paul : » alors il n’y a plus le Grec et le Juif, l’Israëlite et le païen, il n’y a pas le barbare ou le primitif, l’esclave et l’homme libre, mais il y a le Christ : il est tout et en tous. ».

Soeur Catherine de la Présentation   photo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s