Le feu et la Paix

La Parole de Dieu du dimanche 14 août 2016

Luc Ch. 12 v.49 à 53

Ce texte de l’Evangile de ce dimanche est très court, parfois difficile à saisir, mais riche d’enseignement pour nous.

« En ce temps là…. » Ce passage  se situe en Luc à la suite de divers enseignements du Christ comme : « Ne pas avoir peur de confesser sa foi au milieu des tribulations de la vie … vivre de la grâce de Dieu…  ne pas s’inquiéter inutilement… vivre pour le Royaume… être vigilant en attendant la plénitude de celui-ci… »

Alors c’est peut-être une conclusion ou un intermède, car à la suite de ces versets Luc reprend d’autres enseignements afin de vivre du Royaume.

Deux passages assez distincts : Le feu  et la paix

« C’est un feu que je suis venu apporter sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé »

Le feu : symbole de la chaleur, de la lumière, de la force… et ce feu qu’il soit allumé, qu’il se propage…

Mais aussi le feu qui dévaste, qui ravage… qui détruit…. »

« C’est un baptême que j’ai à recevoir, et comme cela me pèse jusqu’à ce qu’il soit accompli »

Baptême du feu, baptême de l’air, etc ….  Première fois d’un évènement… premier combat aussi…. Et souvent attente de cette réalisation.

Au début de son ministère, Jésus a reçu le Baptême de Jean, c’est à ce moment-là, ainsi qu’à la Transfiguration que la personnalité de Jésus nous a été révélée par le Père: « Celui-ci ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez le » Jésus attend un autre Baptême, sans doute celui de sa Passion et de sa mort.

Oui, Jésus va recevoir aussi cet autre Baptême de son Père ! Pour sauver l’humanité et tout homme, le Père a offert son Fils, le Fils s’est offert également…. Mais dans cette phrase « comme cela me pèse jusqu’à ce qu’il soit accompli »  Jésus a hâte de connaître, de vivre cette heure, l’heure de sa passion, du don ultime, afin que tout soit accompli de sa mission et que les Ecritures soient accomplies. Mais en même temps, cela lui pèse… Cela renvoie à l’agonie de Jésus au jardin des Oliviers : « Père, si tu veux écarter de moi cette coupe … pourtant que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui se réalise ».

Dans ce Baptême, nous voyons cette lutte, ce combat du Christ, que nous retrouvons aussi dans la suite du récit pour les disciples, pour nous…

« Pensez-vous que ce soit la paix que je suis venu mettre sur la terre ? » « Je suis venu mettre la division »

Division en nous-même : Car pour suivre le Christ, il faut brûler beaucoup de scories en nous, changer d’attitudes, pour recevoir ensuite le Feu de l’Esprit. Les apôtres ont vécu cette épreuve quand ils suivaient Jésus et même après la Résurrection… Il leur a fallu attendre la Pentecôte : ce Feu qui les a enflammés pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ, en vivre jusqu’à en mourir.

Division avec les autres : Comme du temps de Jésus, que de divisions entre certains pharisiens, les  scribes, les docteurs de la Loi…. Dans l’Eglise aujourd’hui, encore des divisions aussi… Oui, dans les familles également quand on ne veut pas respecter, admettre que l’autre vive d’une autre façon en renonçant à l’esprit du monde…. Aimer le Christ en premier avant les parents, les amis… que de compromis… de non compréhensions… c’est un combat, une lutte parfois.

« Je ne suis pas venu mettre la paix sur la terre » Et pourtant : Après sa Résurrection, lorsqu’Il viendra conforter ses disciples, Jésus  dira : « La Paix soit avec vous ». Cette Paix qui résulte du don que nous fait le Christ et qui nous permet sans doute de le suivre dans nos luttes, nos combats et nous enflammer pour cette annonce de la Bonne Nouvelle.

 

Sr. Marie Christine Cousin o.p.Marie Chrisitne

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s