De l’art du savoir-être et du savoir-vivre

Jésus est invité à un repas chez un chef de pharisiens, un jour de sabbat (Luc 14; 1a, 7 – 24, traduction TOB). Saint Luc a déjà mis en scène des repas chez les pharisiens (Lc 7,36 et 11, 37). ces repas sont des pièges tendus à Jésus. Les pharisiens en effet, essayent de mettre Jésus dans son tort au sujet de son non-respect, d’après eux, des rites de purification, du sabbat et des Écritures.Leur objectif ? Faire tomber Jésus et éliminer ce gêneur ! L’enseignement de Jésus n’est pas le leur !

Jésus n’est pas dupe. Aussi va-t-il donner un enseignement qui mette en valeur les « priorités » de Dieu.

Tout d’abord, il observe les invités et leur comportement. Il constate que le repas réunit des invités de même classe sociale que leur hôte. de plus, certains d’entre eux s’attribuent à eux-mêmes les meilleures places, se donnant ainsi un « titre de noblesse » usurpé. En effet, c’est le maître de maison qui attribue les places ! Jésus fait remarquer qu’on ne se décerne pas à soi-même la Légion d’honneur ! Symboliquement, jésus part du « jugement dernier ». A bon entendeur, salut !

Puis, Jésus propose à son hôte de ne pas oublier « les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles », classes sociales qui se trouvent hors du champ de pharisiens, mais qui sont les bénéficiaires privilégiés des miracles de Jésus !

De plus, Jésus fait entendre que ces pauvres, n’ayant pas les moyens de rendre l’invitation, c’est Dieu lui-même qui récompensera l’hôte à la résurrection des justes ! Ce n’est pas rien !

Enchanté d’entre affirmer qu’il y aura résurrection des justes, un des convives lance que celui qui participera au repas dans le Royaume de Dieu sera vraiment heureux ! Qu’a-t-il compris de l’intervention de Jésus ?

Jésus se tourne vers lui et énonce une nouvelle parabole :

Il s’agit d’un grand dîner et de beaucoup d’invités, bien situés socialement : curieusement, ceux-ci se rétractes au moment du repas, pour vaquer à des occupations plus lucratives ! Le maître de maison, plein de colère, offre alors son festin « aux pauvres, aux estropiés, aux aveugles et aux boiteux » auxquels s’ajoutent les marginaux ! Pour l’hôte de jésus, ces propos sont aberrants, et d’autant plus que ce maître-là désire que sa maison soit bien remplie !

Quelle place restera-t-il donc au Royaume de Dieu pour les invités qui se sont désistés ?

Jésus le dit clairement : « Aucun ne profitera du dîner »

L’évangile ne dit pas comment le repas s’est terminé, mais les quatre Evangiles nous disent que Jésus sera mis à mort, pour blasphème !

 

Soeur Élisabeth Frey

Capture d’écran 2015-07-19 à 09.44.52

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s