Zachée, homme admirable

capture-decran-2016-10-30-a-09-54-30

Zachée est présenté dans ce texte (Luc 19, 1-10) par ce que tout le monde sait : son nom car il est connu de tous; sa profession : il est chef des collecteurs d’impôts, et par ce qui se voit : son physique : il est de petite taille et les signes extérieurs de sa vie : il est riche.

De même tous ceux qui sont présents sur le lieu l’aperçoivent qui court en avant et grimpe sur un sycomore pour voir passer Jésus : mais pourquoi cette démarche ? Pourquoi cherche-t-il à voir Jésus ? Personne ne s’y intéresse, personne n’en sait le véritable motif : est-ce une simple curiosité : le voir physiquement comme la foule aime voir une personnalité ? Y-a-t-il en lui une quête plus profonde devant cet homme Jésus dont on dit tant de choses ?

Et puis face à Jésus qui passe, attentif à tous mais à chacun en particulier, qui le regarde et lui adresse la parole pour l’inviter à une rencontre personnelle en demandant à venir chez lui, voilà que cet homme ressent la joie et descend vite de l’arbre sur lequel il était allé se percher satisfaire son désir de « voir qui était Jésus ». Alors, devant tous ceux qui autour de lui récriminent sur le choix de Jésus d’aller chez un « pécheur », il se redresse et avec courage affronte l’hostilité ambiante pour humblement reconnaître ses fautes mais, bien plus, pour déclarer qu’il va les réparer et sans compter (un comble pour un collecteur d’impôts !).

Jésus, alors, peut le « réhabiliter » aux yeux de tous :  » lui aussi est un fils d’Abraham » déclarant publiquement et à l’intention de tous ceux qui veulent bien accueillir sa Parole que « le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ».

En cette avant-veille de la Toussaint, de la fête de tous les saints, de notre fête ce passage de l’Évangile me paraît fort approprié pour nous. Nous savons tous que personne n’est parfait –pas même les saints reconnus par l’Église – mais nous croyons et nous sommes sûrs que le Christ est l’envoyé de Dieu, venu chez nous pour nous sauver. Alors comme Zachée, soyons des pécheurs qui accueillent la Parole, qui se laissent toucher, qui se convertissent et laissons le Christ habiter chez nous pour devenir des pécheurs pardonnés. Nous serons des hommes et des femmes dans la joie, humbles, et courageux pour témoigner des merveilles que Dieu peut faire en nous si nous le laissons nous regarder, nous interpeler et si nous nous empressons de répondre avec enthousiasme et toute confiance à son amour qui nous attend toujours et en toutes circonstances.

Soeur Catherine Aubry

425121_108950605897511_1585549933_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s