Toute notre vie est un « Avent ». Mat 11,2-11

 

Pour les chrétiens, Jean Baptiste est le dernier des grands prophètes d’Israël et le premier de l’ère chrétienne, étant à la charnière des deux testaments il les réunit  dans l’unique projet du  Dieu de L’Alliance.  Il porte  en lui-même toute la mémoire du passé de son peuple et ouvre pour les âges futurs, le chemin pour « celui qui doit venir » le Messie  qui fera entrer l’humanité dans l’Alliance définitive.

Jean Baptiste, prisonnier à cause de sa passion pour la justice de Dieu face aux grands de ce monde, est le plus grand sur terre, de tous les prophètes, dit Jésus, qui  connaît l’authenticité de sa vie et la profondeur de sa fidélité à la parole de l’Alliance (Dt. 29,1…). Pourtant,  il n’a pas la claire vision  de la personne du Messie attendu depuis Abraham et la promesse.  Espérant  en celui qu’il a désigné comme « l’agneau de Dieu », il reçoit dans  la réponse qui lui est  rapportée par les apôtres,  la révélation que Jésus accomplit la prophétie d’Isaïe  35,1-10, 1ère lecture de ce jour :

« Voici  votre Dieu…Il  va vous sauver. Alors se dessilleront les yeux des aveugles et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf et la bouche du muet criera de joie. »

Voilà qui est notre Messie, celui qui libère les humains  de leurs enfermements, de leurs paralysies, de leurs infidélités faites à l’Amour. « Des aveugles, il fait des voyants, des boiteux il fait des marcheurs, des morts, il fait des vivants. cit».

C’est le paradoxe de la vie spirituelle, que plus les yeux et les oreilles du cœur  s’ouvrent et plus nos pas s’affermissent  sur le chemin de la conversion, plus  alors, nous devenons des pauvres et des humbles. Comme les pauvres de l’Evangile notre appel à guérir se fait pressant. Nous désirons qu’en Jésus,  se penche sur notre mal, le visage de miséricorde du Père.

Pour chacun, la réalisation de la promesse messianique et christique  est à venir. Nous allons vers l’accomplissement de notre humanité telle que Dieu l’a voulue dans sa création,  quand  nous veillons activement dans la prière, éclairés par  la Parole et la disposition du cœur ouvert  à tout humain…ayant la conviction que cette vigilance a une dimension, non seulement personnelle mais ecclésiale et universelle.

Donc notre vie entière est un temps d’Avent, d’avant l’Ultime  Rencontre. Ce temps liturgique qui nous prépare à faire mémoire de la naissance de Jésus, fils de Dieu, nous fait espérer le jour où s’accomplira la promesse pour chacun, celle de sa naissance pleinement  achevée, là  où « Une  joie éternelle illuminera les visages »Es, 35,10.

Joie annoncée aux pauvres en ce  dimanche de Gaudete, 3ème de l’Avent.??????????

Sr Viviane Martinez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s