« Je ne suis pas venu abolir la loi, mais l’accomplir »

Dans l’Evangile d’aujourd’hui, nous continuons le sermon sur la montagne, qui commence avec le discours des Béatitudes. Dans le Sermon sur la montagne, Jésus a prêché dans les premiers mois de sa vie publique et il donne le ton de son enseignement. Le centre de la prédication du Seigneur est l’Amour avec sa primauté sur la loi. La loi de Moïse.   (« il a été dit jadis… »)

Mais on peut se poser la question : qu’est-ce que la loi ? En bref, la loi est un ensemble de normes, de règles, de restrictions, qui dans le cas de l’Ancien Testament, est une des principales valeurs, considérée comme un DON de Dieu, en lien avec l’Alliance.

Selon la pensée de Jésus, la Loi ne se résume pas uniquement aux principes purement extérieurs. Non. A vrai dire, la Loi de Dieu correspond à l’idéal de perfection qui réside dans le cœur de chaque personne.

Jésus, nous invite à franchir le pas, à aller plus loin que les normes, les habitudes, au- delà de nos propres pensées… etc. La mission de Jésus n’abolit pas les préceptes de la loi, au contraire, elle l’ « accomplit ».

Eh bien, Jésus viens nous enseigner une nouvelle loi, une nouvelle manière de vivre avec nos frères et sœurs, et c’est l’AMOUR, qui va être plus exigent que les normes de la Loi de Moïse.  « Car c’est ici l’alliance que j’établirai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, et je l’écrirai sur leur cœur, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple ; » ( Cf. Jérémie 31:33, Hébreux 8.6-10)

L’enseignement de Jésus, non seulement nous invite à franchir le pas, mais à aller au plus profond de nous –même, aller à la rencontre même de celui qui nous a fait mal « Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,  laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. » (Mt 5.23-34)

Combien est exigeante cette Nouveauté du Maître ! Il faut se « réconcilier » avec l’adversaire… avant de prier, vraie radicalité évangélique par rapport à la loi.

Saint Jean le disciple bien – aimé de Jésus, nous dit «  Et nous avons ce commandement de sa part, que celui qui aime Dieu, aime aussi son frère. (1 Jean 4:21)

Faisons de nos actes, des actes d’amour, comme dit Sainte Bernadette Soubirous « Je ne vivrai pas un instant que je ne le passe en aimant »

Demandons au Seigneur la grâce de son Esprit, pour que nous puissions surmonter nos habitudes, nos « propres lois », qu’il nous purifie et que nous nous laissions guider par sa grâce.

 

Sr Maria Esperanza OLARTE-MATEUS  Capture d’écran 2016-06-26 à 08.34.27

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s