« Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. »

Sans doute sommes-nous habitués à ces paroles de Jésus, mais imaginons quelqu’un qui ne les aurait jamais entendues, alors elles ont quelque chose de repoussant, d’inacceptable même.

Il faut évidemment écarter toute interprétation fondamentaliste de ces paroles, et entrer dans l’intelligence de ce que Jésus a voulu nous faire comprendre. Il s’est engagé totalement en entrant dans l’histoire des hommes précisément avec une chair ? [Le mot “chair” dans la Bible n’est pas réduit à celui des cellules biologiques : il désigne tout l’être humain dans sa condition fragile. Ainsi, Jean écrit : « Le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous » Jn 1,14]. Jésus s’est donné totalement jusqu’à verser son sang en renonçant à toute forme de violence face aux désirs meurtriers de ses ennemis ?

Oui, Il a bien donné sa chair et son sang, et la réalité de ce don du Fils de Dieu dépasse toutes nos représentations intellectuelles, mais s’accorde à l’intelligence de notre cœur. En nous donnant sa chair et son sang, Il nous donne la totalité de ce qu’Il est. Lorsque nous aimons quelqu’un, notre corps participe à l’expression réelle de cet amour, qui que nous soyons, d’une manière ou d’une autre. Et en notre époque, le corps a pris une telle place dans la société, (pas toujours dans le sens de la dignité humaine) que l’on peut même dire qu’il est devenu l’expression de l’identité matérielle de l’individu : pensons aux empreintes digitales incontournables dans les enquêtes policières ; mais aussi au nouveau passeport biométrique et évidemment, à l’ADN ! Si bien que l’on peut dire que lorsque Jésus, au cours de la Sainte Cène, dit à ses disciples : « Prenez et mangez, Ceci est mon Corps », cela revient à dire : « Prenez et mangez : Ceci, c’est Moi, Dieu ! » – De même, pour le vin : « Prenez et buvez, Ceci est mon sang », cela revient à dire : « Prenez et buvez : c’est Moi VIVANT !»

Une étude approfondie du texte original peut nous éclairer. « Qui mange… » Jésus le répète plusieurs fois dans le texte de l’évangile de ce jour. Au début, trois fois, Il utilise le mot : “Fagueïn” qui signifie : simplement, nous alimenter. Puis Il utilise quatre fois le mot “trogôn” qui signifie : mastiquer, comme pour mieux assimiler la nourriture que nous prenons. C’est d’ailleurs ce qui était recommandé aux juifs dans le “Seder”, rituel de la nuit de la Pâque où l’on consommait l’Agneau Pascal.

Autrement dit, Jésus nous invite non plus seulement à venir à Dieu, mais à accepter que Dieu, en sa personne, vienne à nous ; à accueillir le don total de Lui-même ! Ce qui veut dire que nous l’invitions tout entier dans notre vie. Cela entraîne que nous tenions la porte de notre cœur et de nos pensées grande ouverte ; ouverte à Lui et ouverte à tous ceux qu’Il nous envoie. Et tout cela, pour que nous ayons la Vie (Zoé, la vie, principe d’animation, et non Bios, la vie physique) : neuf fois nommée dans le passage d’aujourd’hui !

Écoutons St Paul  nous dit dans l’épitre aux Éphésiens: « Ne soyons pas irréfléchis, mais comprenons bien quelle est la volonté du Seigneur… » En ce temps qui suit de peu la fête de la Pentecôte, supplions l’Esprit-Saint : qu’il nous conduise sur les chemins de la véritable intelligence, pour manger le pain qui est la vraie nourriture et qui donne la vie éternelle dans l’élan de toute notre foi.

A la consécration, le prêtre chante : « Il est le grand Mystère de la foi ! » ; Oui, il est grand et nous n’avons pas fini de le contempler et nous sommes appelés à en vivre chaque jour et à en témoigner par tout notre être façonné par l’Amour qui vient nous habiter si nous acceptons de communier à Lui.

Soeur Catherine Aubry o.p. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s