Trouver le repos

Dans cette page d’évangile tirée de St Matthieu, Jésus formule une prière d’exultation et de louange qui nous fait mieux comprendre qui il est et à qui il s’identifie (11, 25-30). On observe dans cette action de grâce que Jésus s’adresse tout d’abord à son Père et se réjouit de ce qu’il a caché aux sages et aux savants : cette révélation faite aux pauvres et aux petits à l’instar des disciples, des gens simples qui aiment et savent accueillir sans difficulté, bref ceux qui ont découvert en Dieu un Père et voient en la personne de Jésus l’image du Dieu miséricordieux. Jésus parle ensuite de lui-même : il est ce Fils qui a une pleine connaissance de son Père et dont la mission est de nous le révéler pour permettre à ceux qui sont à sa suite d’annoncer à leur tour ce qu’ils ont appris de lui. Aussi Jésus s’adresse aux souffrants de tout genre qui cherchent soutien, consolation et repos : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » (11,28-30) Ce joug n’est pas alourdi par ceux qui l’enseignent. C’est le joug de sa parole, sous lequel tous ceux qui le désirent peuvent trouver le repos, le réconfort car Jésus est le consolateur par excellence. Les béatitudes nous en disent d’avantage (cf. 5,3-5). C’est un maître doux et humble sur qui nous pouvons compter et mettre toute notre confiance. Il ouvre les bras pour accueillir les victimes de la vie, ceux et celles qui se voient rejetés, accablés et écrasés.

Cependant, dans le quotidien de notre existence, être en phase avec ce Dieu tendre et miséricordieux, plein d’amour, doux et humble de cœur demande une certaine tenue. Nous devons alors adopter une pensée, un comportement, qui soient conformes à l’Évangile. « Devenez mes disciples» (Mt 11,29) est une invitation à la confiance, à « apprendre de Lui humble de cœur », à le suivre et à se mettre à son école pour l’imiter. Puisse son Esprit saint nous habiter et faire de nous des instruments de paix et de joie pour les autres. Qu’il nous aide à nous rappeler jour après jour que son joug est «facile à porter» et son fardeau « léger ».

 

Sr Adèle Bilgo  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s