Révélation de Dieu

« Qu’il est bouleversant ce visage. Ce n’est rien d’autre que la maison de Dieu et la porte du Ciel. Par lui, nous voyons Dieu dans la forme d’un homme, le visage resplendissant, rayonnant plus que le soleil. »    St Anastase le Sinaïte (7ième – 8ième siècle)

L’événement se situe sur la montagne (laquelle ?) : lieu de la révélation du Fils de Dieu, dès les tentations et lors de son apparition finale. Que se passe-t-il en ce lieu ?

Jésus prend avec lui trois de ses disciples, que nous retrouverons au jardin de Gethsémani quand Il les emmène à l’écart pour prier. Ici, Il les emmène à l’écart non pour prier mais pour être témoin d’un événement important. Devant eux, Jésus est transfiguré. Son visage rayonne. Nous pouvons penser à Moïse qui conversant avec YHWH, met un linge afin de ne pas éblouir ceux qui l’entoure car qui voit Dieu est appelé à le retrouver. Le vêtement blanc ( Ap 3,4 ; 4,4 ) qui est la couleur de la pureté, du baptême marque ce choix de Dieu.

Mais voici que le Christ discute avec Moïse et Elie. Moïse qui a reçu la Loi au Sinaï et dont Jésus est venu non pour abolir la Loi mais pour l’accomplir ; et Elie, grand prophète, revient-il comme le suggère l’enseignement des scribes ? Jésus n’est-il pas le nouvel Elie tant attendu ? Mais il est plus que cela. Voici qu’une nuée lumineuse les enveloppe et de ce fait les retire de cette vision. Dans cette nuée, une voix se fait entendre et rappelle cette voix entendue au baptême : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, celui qu’il m’a plu de choisir. » Ici, la voix venant de la nuée reprend en partie ces paroles « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Les disciples reçoivent un ordre : « écoutez-le ». Ils devaient se sentir bien petits devant cette manifestation, la crainte les saisit. Mais le Christ est là, « relevez-vous, n’ayez pas peur ! ». Là, Jésus est seul. Il leur demande de se taire jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

Cette fête est capitale, elle engage ces trois disciples à accompagner le Christ dans sa Passion et au-delà jusqu’à sa mort et sa Résurrection. Comment peut-on imaginer ce qui va suivre ? Cette violence qui va se déchaîner sur quelqu’un d’innocent, qui ne fait de mal à personne, venu seulement accomplir les Ecritures. Il donne force et courage à ses disciples dont la mission sera de témoigner et de répandre la Nouvelle.

Mais pour nous, la mission demeure identique à celle des disciples. Témoigner de ce que nous avons perçu du Christ. Notre baptême nous donne cette force car nous appartenons à cette même famille : répandre la Bonne Nouvelle à travers notre manière de vivre de la Parole dans notre monde en 2017. Il est important de voir le positif, d’aller de l’avant car qui regarde en arrière risque de faire du sur place. N’ayez pas peur, paroles reprise par le Pape Jean Paul II. N’ayez pas peur, je suis avec vous pour toujours.

 

Sœur Corine op

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s