Soixante dix fois sept fois

À Pierre qui questionne son maître sur le pardon, Jésus répond par une histoire. Ce n’est d’ailleurs pas une histoire de faute, ou de pardon ; c’est une histoire de monnaie et de dette. Faudrait-il donc soupeser la faute, quantifier le pardon de la même façon que l’on mesure une dette ? Y aurait-il donc des questions d’intérêts à prendre en compte, d’échéanciers à rembourser ?

Précisément, si Jésus choisit délibérément une histoire d’argent, c’est que la leçon est ailleurs. C’est nous qui pensons le pardon comme une forme de remboursement des dettes. Or, c’est lorsque la dette est insolvable que le pardon entre en ligne de compte. Dix mille talents, c’est une dette insolvable. La dette insolvable fait entrer dans un autre type de relation. Nous avons tous des dettes insolvables, envers nos parents, et envers toutes celles et ceux grâce à qui nous sommes vivants. Une telle dette ne se rembourse pas, mais elle nous invite à accepter à notre tour de donner sans compter. De notre temps, de notre présence, de notre affection. La charité ne se mesure ni ne se pèse.

Le maître magnanime efface l’ardoise pour que son serviteur puisse vivre. Mais le serviteur n’a pas compris la leçon. Accepter d’être en dette est une façon de devenir adulte. Le fils sait bien qu’il ne remboursera pas la dette autrement qu’en devenant père à son tour, en donnant sans compter à ses fils. Pardonnez soixante dix sept fois et plus encore, c’est simplement vouloir que l’autre, même mon ennemi, vive.

Anne Lécu o.p. (Revue Pèlerin de ce dimanche)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s