La colère du roi

La lecture de l’évangile de ce jour (Mt 22, 1-14) nous remet en présence de cette souffrance du Christ, qui, malgré toutes ses paroles et tous ses actes, ne parvient pas à retourner les cœurs endurcis des prêtres et des pharisiens. (Il a déjà annoncé par deux fois sa passion et sa résurrection aux disciples (Mt 16, 21 -22 et 17, 22-23).Par cette nouvelle parabole, Jésus les invite à nouveau à un festin de noces : à cette communion joyeuse et définitive de Dieu avec son peuple. Et nous voyons, d’un côté, les invités qui ne viennent pas ou pire méprisent, rejettent et vont jusqu’à tuer, et de l’autre des non-invités qui arrivent sans bien comprendre pourquoi eux…

Jésus s’est heurté aux refus des prêtres et des pharisiens de dépasser ou de déplacer leurs catégories : la piété pour les pharisiens, c’est la pratique des prescriptions légales de la LOI et des traditions qui les entourent. Sont justes ceux qui obéissent à ses pratiques. Ils ne pourront pas reconnaître Jésus, comme Messie, lui qui fait bon accueil aux pécheurs, aux prostituées, aux publicains et qu’en plus, ils traitent de « glouton ».

Dans le N.T, l’impiété c’est le mépris de Dieu, l’injustice, le rejet du commandement de l’amour. Les vrais impies sont les hommes qui refusent ce message ou qui le corrompent, les faux docteurs qui troublent les fidèles (2Tm 2,16 ; 2P 2, 1ss ;3, 3ss) ou les indifférents qui vivent dans une ignorance volontaire ( Mt 24, 37).

L’Evangile nous enseigne que Jésus est mort juste pour des injustes (IP 3,18). Il est compté parmi les malfaiteurs, Il est mort pour des impies (Rm, 5, 6) afin que ceux-ci soient justifiés par la Foi en Lui (Rm 4, 5). Tels sont les justes du NT, ces impies justifiés par la grâce parce qu’ils ont reconnu dans l’Evangile l’appel au salut et renoncé à l’impiété.

Au-delà du refus des prêtres et des pharisiens c’est aussi celui du peuple élu (Rm 11, 32 ; Ga 3, 22) qui va donner lieu à l’appel universel de tous : mauvais ou bons selon les critères du judaïsme mais aussi selon ceux adressés à tout homme et d’abord aux pécheurs que nous sommes.

Que nous faut-il donc pour participer à ce banquet.

Répondre à l’invitation ne suffit pas toujours, encore faut-il avoir revêtu «  le vêtement de noces ». Aucune présomption n’est de mise au regard du jugement de Dieu.

Dans le 1°Testament, en procurant les dons de Dieu, le repas comme le festin (Is 25, 6-10a) réalise déjà les annonces messianiques : joie, pardon, salut, surabondance pour la multitude des affamés de toutes sortes qu’est notre humanité en ce monde compliqué.

Mais pour y avoir part, il nous faut passer par la porte qu’est le Christ, nous qui l’avons choisi comme ami, frère, maître et Seigneur, pour éviter de ressembler à ces pharisiens tellement sûrs d’être justes.

Ainsi, le Christ annonce par sa parole et par ses œuvres un autre banquet : l’Eucharistie. Mais il le fait précéder du lavement de pieds et rappelle que l’humilité et la charité sont requises pour participer à la Sainte Cène ( Jn 13, 2-20) : quiconque mange ce pain avec le Seigneur est « un » avec Lui et par Lui, avec tous. Ce repas n’est pas définitif, il annonce que le Seigneur va revenir pour le festin eschatologique, pour tous ceux qui ont répondu par la foi à l’invitation du roi si, du moins, ils ont revêtu le vêtement nuptial. L’humanité sort alors de sa nudité ; elle acquiert ainsi Liberté, Filiation, Droit à l’héritage divin par l’acte de «  revêtir le Christ ».

Or, cela ne va pas forcément de soi puisque c’est le Christ lui-même qui nous revêt. Ne reste alors qu’à s’appuyer sur sa miséricorde afin de pouvoir nous exclamer avec Paul : « Je peux tout en celui qui me donne la force » et compter sur les autres s’il est vrai, comme j’aime à le croire, que « nous

mourons à la place des autres et que nous ressuscitons les uns par les autres » (cf. Le Dialogue des Carmélites).

Soeur Christine Panin 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s