On était frappé par son enseignement

Jésus, un homme qui fait ce qu’il dit,

enseigne avec autorité

et se laisse connaître

                                                                                                                                                                                                                                                      (4° Dimanche du temps Ordinaire)

La caméra de l’évangéliste Marc, ayant pour ainsi dire, filmé le « groupe » des disciples le dimanche précédent, nous présente aujourd’hui un « gros plan » centré sur celui qui conduit le groupe, un certain « nazaréen », jusqu’ici charpentier d’un bourg de l’intérieur,  Jésus.

Marc se propose à présent de nous dépeindre « une journée type » de Jésus et de ses compagnons de route, avec la narration de cette fameuse journée de Capharnaüm, en y décrivant quatre  « actions » assez caractéristiques de son ministère : Jésus  enseigne, libère des démons, guérit les malades et prie.

Jésus est donc dans la synagogue de Capharnaüm, il enseigne avec assurance. C’est un maître humble, qui tout en parlant de matières les plus hautes, enseigne avec humilité et simplicité ; il ne laisse rien entrevoir dans son air ni dans son ton qui ressente la suffisance et l’orgueil. S’il met du poids et de l’autorité dans ce qu’il dit, ce n’est pas pour se faire valoir lui-même, mais pour faire connaître Celui au nom de qui il parle.

Mais voilà  que ce jour-là, il y a dans l’assistance un homme tourmenté par un esprit mauvais qui se met à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ; es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu »…

Jésus ordonne à l’esprit impur de s’en aller et l’esprit lui obéit.

Devant cet « exorcisme »  de Jésus, nous pouvons avoir différentes attitudes, mais en réalité, Marc commence l’activité de Jésus par un exorcisme étant donné qu’il y voit le « condensé » parfait de toute son oeuvre :  Jésus vient libérer l’homme esclave des puissances qui l’aliènent. Le monde change de maître. C’est le Règne de Dieu qui commence !

Jésus est présenté comme le libérateur, et l’assistance – qui est frappée de stupeur devant l’autorité de ce prophète – se demande « Qu’est-ce que cela veut dire ? ». C’est certainement la question qui a guidé la vie de Saint Thomas d’Aquin, dont l’Eglise fait mémoire aujourd’hui. Ce grand frère prêcheur témoigne pour nous que Dieu libère et se donne à tout ceux et celles qui le cherchent et qu’il nous crée capables de le trouver.

En quelque sorte, le cri de cet homme, exprime le cri de notre humanité, sous le poids d’un monde d’iniquité. Seule, la vie de Dieu en nous peut nous faire sortir de nos esclavages et nous purifier. Quand Jésus dit : « Silence, sors de cet homme », il fait la lumière en lui, il fait advenir en lui la liberté et l’amour. A la suite de Jésus, nous prions et nous agissons à notre niveau, pour la libération du monde, nous voulons entendre ce qui nous est dit, pour que nous puissions cheminer, à partir des capacités que Dieu nous donne, et dont nous usons librement. Nous  connaissons la grandeur et la beauté de notre baptême. Nous avons été soustraits au monde d’iniquité dans lequel nous vivions, et comme Moïse qui intercède sur la montagne pour son peuple, nous voulons nous tenir dans la prière, pour que le règne de l’amour se manifeste encore. Jésus souffre de notre misère intérieure, il nous veut libres et délivrés du mal, qui quelquefois trouve en nous un sommeil complice ou coupable.

Jésus nous propose encore aujourd’hui son secours et sa liberté. Alors, à chacun d’entre nous de la demander, de la vouloir, de l’accueillir.

 

Soeur Maria Fabiola Velasquez o.p.  

Publicités

Une réflexion au sujet de « On était frappé par son enseignement »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s