Bienheureuses désobéissances

Aujourd’hui Jésus rencontre un lépreux à première vue désobéissant à la loi mais aussi à Jésus. L’évangile de Marc ne commence pas très bien !

Remarquons que cette rencontre entre ces 2 hommes : Jésus et le lépreux se situe lors du premier voyage missionnaire de Jésus qui a quitté Capharnaüm où venait de commencer sa vie publique. Jésus avait guéri et doit s’arracher de cette ville qu’il semble aimer pour dit-il aller « ailleurs dans les bourgs voisins, pour que j’y proclame l’Evangile»*.

Cette rencontre a donc lieu quelque part en Galilée : un lépreux vint à Jésus, le supplie, tombe à ses genoux et lui exprime sa supplication : être purifié !

… la foi qui met en route et permet la supplication. Ce lépreux était certes impur à cause de cette maladie, révélateur de son péché, mais nous le savons aussi, rejeté de toute vie sociale et de toute pratique religieuse et ce, ne l’oublions pas, au nom même de Dieu et de sa loi minutieusement conservée dans le livre du Lévitique **

Ni Jésus, ni le lépreux n’aurait dû s’approcher l’un de l’autre … quant à se toucher, ce que fait Jésus, n’en parlons pas !

Quelle merveilleuse transgression de la loi pour le lépreux qui, au nom de sa grande foi et surtout d’une liberté intérieure s’approche de Jésus et le supplie ! Une désobéissance, fruit d’un beau travail de discernement et de reconnaissance : ce Jésus est le Messie que l’on attend qu’il s’empressera d’annoncer, contrairement à ce que Jésus lui demande ! De plus, est-il allé se présenter au prêtre comme l’ordonne la loi ? Mystère …

Pour Jésus, sa magnifique liberté intérieure qui le pousse à s’approcher et toucher l’impureté, pour révéler le visage de son Père Miséricordieux, attiré par la misère afin de purifier, libérer, sauver ce qui semblait perdu !

« Bienheureuse faute qui nous a valu un tel Rédempteur »***, bienheureuses désobéissances qui nous ont valu une telle Révélation, annonce de la Bonne Nouvelle. Le monde nouveau est là !

« Aime et fais ce que tu veux », nous a dit St Augustin !

Le programme missionnaire nous est donné, y compris pour ces temps où nombreux sont ceux qui le recherchent : s’approcher, tendre la main, toucher et oser un geste, une parole dans un élan de liberté intérieure ! Il n’y a plus qu’à… continuer à le vivre !

 

Sr Elisabeth LEMIERE  

 

* Marc 1,38

** Lévitique 13, 1-2.45-46

*** Exultet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s