Vendredi de la Passion

Des rencontres

La liturgie du vendredi Saint, nous aide à méditer plus particulièrement, sur ce chemin de souffrance physique et morale que Jésus a vécu.

Les mots « souffrance et passion », tournent, nos regards vers les situations de notre monde, où tant de femmes, d’enfants et d’hommes vivent dans leur propre chair les douleurs insupportables commises par les humains eux mêmes. Devant ces réalités, les sentiments de révolte, de vengeance, de haine, de peur… face à l’avenir, peuvent envahir nos cœurs, nos pensées.

Et pourtant, Jésus sur son chemin vers le calvaire, lui, l’innocent, fut confronté à  la souffrance extrême, expérimentant l’abandon, la solitude…Sur ce chemin de détresse,  il a rencontré des personnes qui lui ont exprimé de la tendresse, et de la solidarité.

Aujourd’hui, sans oublier les victimes, trouvons un moment pour faire mémoire de tous ces « Simon de Cyrène »(Luc 23,26), qui dans la discrétion, nous ont aidés ou nous aident à porter nos « croix », faisant un bout de chemin avec nous ou au long de notre vie.

Pensons à toutes les personnes qui, comme cette « femme qui essuie le visage de Jésus » selon la tradition, sont là pour essuyer nos larmes, pour nous soutenir avec bienveillance, nous encourager.

Ou encore, regardons cette figure du « malfaiteur » (Luc 23 ; 40-41), condamné avec Jésus, et qui, dans un moment de lucidité, de vérité, reconnaît l’innocent condamné et s’en remet à lui pour son avenir. Ne sommes-nous pas surpris parfois, par des personnes que nous jugeons mal et qui, un jour de difficulté pour nous,  nous expriment  leur solidarité, leur écoute, leur amitié !

Quel amour dans le cœur de ces femmes, qui retournent pour préparer des aromates pour embaumer le corps », Luc 23, 55-56.

Prions et rendons grâce à Dieu, pour toutes ces personnes qui se font proches de leurs frères dans la souffrance,  humblement et sans attendre de retour

Méditons ces mots d’un chant de Sr. Marie-Pierre Faure :

« L’Eglise ouvre le livre et se souvient :

L’amour nous a aimés jusqu’à la fin.

Que nul ne désespère du pardon,

Jésus nous a saisis dans sa passion.

Seigneur, fais-nous brûler de ton amour !

Seigneur, fais nous bruler de ton amour !

Oui, brûlons d’amour pour Dieu et pour les hommes !

Sr. Amanda Mancipe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s