Reste ou partir ?

21éDimanche du temps ordinaire.

                                         Evangile selon Saint Jean 6,60-69

Dans ce dimanche nous arrivons à la fin du chapitre 6 de l’évangile de st. Jean, que surement nous avons bien suivi pendant les quatre dimanches de ce mois : Il s’agit du discours de Jésus sur le Pain de Vie. (Jn 6,22-59)

Aujourd’hui nous sommes confrontés aux réactions de la part des disciples à ce discours prononcé par le Maître à  Capharnaüm (6,24), « Cette parole est rude, qui peut continuer à l’écouter »(6,60),  combien de fois nous est arrivé à nous aussi d’avoir des réactions pareilles face aux discours qui nous sont difficiles à comprendre ou que simplement  ça nous choquent, parce qu’ils sont contraires à notre manière de penser.

La Parole de Dieu est une parole qui opère, qui révèle, qui séduit et aussi qui scandalise, et dans le quatrième évangile à partir du chapitre 1,  il nous montre les différentes réactions à la parole de Jésus : parole qui attire les deux premiers disciples, (1.37) l’eau qui est changée en vin: Marie, dit aux servantes « quoi qu’il vous disefaite-le » (2.5), l’entretien avec Nicodème (1-21), et  la merveilleuse rencontre avec la Samaritaine (4,1-42), qui ont bouleversés leur vies, en les transformant  en des créatures nouvelles,  de même que par la Parole de Jésus : le fils d’un officier   est guéri (4,43-45), et par l’autorité de sa parole, un paralytique à Jérusalem « prend son brancard et marche » (5,8), ce paralytique reprend vie et dignité, grâce à la Parole qui vient d’en haut, aussi c’est par la Parole que Jésus pardonne les pêches (5,14), une parole qui redresse l’homme vers Dieu.

Par la bouche de Jésus, Dieu parle, sa Parole est loi, et règle de vie, elle nous révèle les sens de choses, des évènements, elle est promesse et annonce (5,19-30), même si il nous indigne; la parole de Jésus est donc un fait, en face duquel l’homme ne peut se tenir passif, l’auditeur de la Parole de Jésus se voit sommé de prendre une position et cela engage son destin. Et voilà ce qui se passe après le discours sur le Pain de Vie (6,22-59), déjà avant la fin du discours certains se mirent à murmurer à son sujet (6,41), même l’ont interrompue, après la tension se tourne à vif et des murmures qui se sont transformés en violentes«  discussions entre eux » (6,52).

Il y a ceux qui trouvent que  cette Parole est  dure, que personne ne résiste à l’écouter(6.60), d’autres, « s’en retournèrent et cessent de l’accompagner »  C’est-à-dire ils ont rejeté le Christ, et rejeté le Christ est aussi s’éloigner de Dieu, qui par la Puissance de sa parole a tout créé.

Ici, ne s’agit pas de comprendre, mais de croire (6.64),et croire pour comprendre les mystères de Dieu,  ça nous dépasse ! nous devons faire confiance, nous laisser conduire par l’Esprit et rentrer quelque fois dans le silence face à nos incompréhensions, comme la fait Marie, «  garde tout dans son cœur ( Luc 1,52).

Jésus avait donné son enseignement à une foule nous dit st Jean(6.22), les Paroles de Jésus avaient choqué les disciples (6.60,66) ; les disciples sont ceux qui ont reconnu Jésus comme Maître et les voilà  entrain de partir, cette fois ne sont pas les juifs, ni les saducéens….  ce sont les disciples.

Dans la scène seulement resta Jésus face aux douze, il leur dit, avec une parole aussi rude «  Voulez-vous partir, vous aussi »Jésus rend libre le groupe des douze à continuer de le suivre, il ne force personne, il laisse le choix ; maintenant  sont eux, les douze à prendre une position  face à ces Parole  si dure, de la part du Maître. «  Voulez –vous partir » et pendant que les autres sont entrain de partir Simon Pierre, s’approche à Jésus et au nom du groupe prend la parole : «  Seigneur à qui irions-nous ? Tu as les Paroles de la vie éternelle » (6,60)Même si Pierre, n’avait tout compris, lui en revanche avait été témoin de la puissance de la Parole de Jésus, depuis qu’il avait décidé de la suivre (1,42) Pierre présent à la multiplication du pain (6,1-15) et à la marche sur les eaux, est marque par l’épreuve et la foi.

Pierre, avait l’expérience par la foi que les paroles de Jésus, suscitent et communiquent la vie éternelle «  Tu es le saint de Dieu » (6,69), Simon Pierre au nom de douze, reconnait que Jésus est l’envoyé  du Père, mais c’est la foi qui lui donne la grâce de reconnaitre en la Parole de Jésus une Parole de vie, et  de vie  éternelle.

Que l’Esprit Saint, nous aide à être persévérants dans le chemin de la foi.

Capture d_écran 2018-01-21 à 09.18.54

Sr. Maria Esperanza OLARTE-MATEUS. OP

Publicités

2 réflexions au sujet de « Reste ou partir ? »

  1. Merci beaucoup pour cette lumière sur la Parole. Cela me donne la joie de dire à Jésus « Seigneur à qui irions nous Tu es le Chemin la Vérité et la Vie ». Je veux te suivre et faire ta volonté. Que ton Esprit Saint me donne la grâce d’entendre et de connaître ta volonté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s