Et si Toussaint rimait avec encouragement ?

Fra Angelico, La ronde des bienheureux

Comme chaque année, nous accueillons ce beau texte des béatitudes.

Le risque est de l’entendre, une fois de plus. Heureusement la Parole se fait toujours nouveauté. Pour moi, le message fort de cette fête de Toussaint 2018 est le mot encouragement !

En effet, tous ces « heureux » s’adressent d’abord à chacun de nous pour nous dire : tu essaies, alors félicitations, bravo … le royaume qui t’est confié, comme à tant d’autres depuis si longtemps, avance un peu aussi grâce à toi !

Oui, le Royaume avance chaque fois que tu pleures avec un autre car tu vis la compassion

Oui, le Royaume avance chaque fois que tu romps la spirale de la violence par la douceur

Oui, le Royaume avance chaque fois que tu ouvres ton cœur à la détresse du monde

Nous le savons, le premier à y être parvenu est bien le Christ. Il est donc légitime qu’il nous invite. A poser un regard différent sur les autres et sur nous-mêmes en posant, Son Regard !

Tout ceci nous parait si habituel … mais revenons au début de cet évangile : « en ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait ».

En regardant bien, la solennité du moment est là ! Jésus ayant déjà vécu avec les disciples sent le moment de délivrer le cœur de son message en fidélité à la mission reçue de son Père. Il se met à l’écart, prend de la hauteur (nous savons aussi ce que représente la montagne en langage biblique) et se pose. L’instant est grave : les disciples l’ayant senti, s’assoient. C’est alors que Jésus « ouvre la bouche » pour délivrer ces 10 paroles.

… On se croirait au mont Sinaï, avec Moïse qui recueille les 10 commandements.

Voilà le poids de ces béatitudes, de ces 10 encouragements reçus !

Mais « en marche » nous dit Chouraqui ! Nous comprenons donc que ces encouragements se transforment en 10 engagements : à écouter, à faire miséricorde, à lutter pour un monde où la justice de Dieu l’emporte, à nous dépouiller parfois et à demeurer dans la vérité.

Alors bravo et continuons – parfois à la manière des saumons qui remontent à contrecourant le fleuve afin de donner la vie – continuons à chercher la paix, à vivre la compassion … afin de contribuer nous aussi à la vie en abondance offerte pour qu’elle grandisse !

 

Soeur Elisabeth Lemière 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s