Christ Roi

« Roi des juifs » et Roi, au cœur de « quiconque est de la vérité ».

Oui, pour les juifs, qu’ils le reconnaissent ou non,  Jésus révèle, à travers ses paroles et  son attachement au Dieu de la Révélation, la réalisation des promesses messianiques attendue depuis des générations. En cela, de la descendance de David, il est l’authentique roi de la vie spirituelle d’Israël, le roi des juifs.

Pilate ne peut pas comprendre le double contenu de ce titre et Jésus ne répond pas à sa question.

Il introduit le mystère de sa naissance et l’origine de la Vérité, la seule : « Si je suis venu dans le monde, c’est pour rendre témoignage à la Vérité ». Ainsi Jésus venu d’ailleurs, s’introduit dans le « monde » au double sens de l’humanité et du lieu où s’entremêlent « l’ivraie et le bon grain ».

De tous les temps et sur l’espace terrestre « quiconque » pense et vit dans l’intime de son être, sa vie comme un don, sa vie comme une responsabilité à l’égard de tout humain, est sujet du royaume, qu’il le sache ou non.

Jésus Ressuscité est son Roi.

« Qu’est-ce que la Vérité’ », demandera Pilate. La vérité, nous fait comprendre Jésus, n’est la possession d’aucune institution, d’aucune autorité de ce monde, d’aucun individu. Elle est une vie qui s’authentifie, au cœur de l’institution ou de l’individu, par la manière dont celle-ci ou celui-ci  donne sens à sa vie et à celle des autres. Notre  liberté et notre bonheur en dépendent.

Pilate, ligoté par la peur de perdre son pouvoir, n’a pas pu répondre, dans son intimité et face aux détracteurs, à l’appel de Jésus contenu dans leur dialogue.

Dressée entre ciel et terre, la croix est le lieu bouleversant où se nouent en Jésus, la communion de la  Trinité  avec  l’humanité. Là se trouve la Vérité. Celui qui croit dans son cœur et annonce que cet homme sur la croix  nous obtient la communion avec son Dieu, son Père, la recréation de notre humanité, c’est-à-dire le recouvrement de notre innocence première,  celui-là, au cœur de sa contemplation, entends

« …comme la rumeur d’une foule immense,  comme la rumeur des océans, …Ils disent : Alléluia !

Car le Seigneur, notre Dieu Tout- Puissant a manifesté son règne ». Ap. 19,6

Le royaume de Jésus,  enfoui dans la masse humaine à la manière « d’un ferment dans la pâte », est la vraie patrie des chrétiens ou croyants de diverses confessions et sagesses, qui mènent  le combat du bien contre le mal, en eux et autour d’eux. Ceux-là sont  les artisans d’un Royaume mystérieux, celui de l’amour, de la liberté vraie, celui dont le Christ Ressuscité est l’unique Roi.

                                                                                                                                                                                                 Sr Viviane  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s