Heureux êtes vous !

Heureux êtes vous ceux qui cherchent Dieu, car vous trouverez le chemin conduisant au Règne de Dieu !!!

Vous me direz… mais ce règne n’est-il-pas qu’une illusion si nous regardons la réalité de notre monde actuel ? Cette Parole n’est-elle pas jeter de la poudre aux yeux envers ceux qui n’ont rien ?

Non, Jésus est là s’adressant à eux, les apôtres, la foule nombreuse des disciples et la grande multitude de gens venant des diverses horizons. Et s’adressant plus particulièrement aux disciples, il leur dit : « Heureux les pauvres…. Heureux ceux qui ont faim… heureux ceux qui pleurent….Heureux les persécutés….Heureux, car choisissant de suivre le Christ, ils choisissent la vie, le désir de construire avec Lui dès maintenant le Royaume de Dieu…. Bref, ils choisissent le bonheur !!! Mais pas un bonheur édulcoré comme le proposent nos sociétés de consommation. Un bonheur bien souvent fondé dans la domination, le rejet de Dieu, l’argent, le pouvoir, la compétition, sans prendre en considération les laissez pour compte de notre société. Oui, l’homme est libre de choisir le bonheur ou le malheur, la liberté véritable ou l’esclavitude – bonheur illusoire. Tout dépend, s’il désire entrer dans le plan de Dieu ou non. Le discours des Béatitudes est situé dans l’évangile de Luc après l’appel des disciples par Jésus et des guérisons…ou si nous préférons après des actes posés par Jésus aux yeux de tous. Maintenant, il se tient sur un plateau – entre une monté et une descente – et s’adresse à eux et à la foule. Ils ont tous vu ou entendu ce qu’il peut faire, Ils sont dans un entre-deux : monter/descendre, vie/esclavitude, bonheur/malheur, faim/ rassasiés…

Il est temps maintenant pour Jésus de passer à une nouvelle étape, celle d’enseigner à partir des Béatitudes. Il interroge l’homme sur sa quête de bonheur, de vie. Inclut-elle le bonheur des autres ou reste-t-elle égocentrique ? Est-elle respectueuse de l’autre ou seulement ma personne compte ? Est-elle centrée sur la confiance en Dieu ou en l’argent ? Cette quête est-elle nourrie par la foi et l’amour de Dieu ou par une soif de pouvoir pouvant aller pour certaines personnes en arriver à croire qu’ils peuvent écraser les petits, si chers au cœur de Dieu, sans connaitre l’impunité ?

Dans une société, à l’époque de Jésus comme à notre propre époque d’une autre manière, où la structure politique, économique, et sociale oublie trop souvent ceux qui sont chers aux yeux de Dieu, à savoir les plus humbles, les plus pauvres, ceux qui ont faim de justice, ceux qui souffrent, ceux qui sont devenus les « invisibles » de nos sociétés, Jésus nous questionne sur notre vie, nos relation avec Lui et avec les hommes, et particulièrement avec ceux qui connaissent telle ou telle carence dans leur vie, blessures, douleurs… Jésus n’est pas ici pour faire la révolution des pauvres contre les riches. Le verset d’évangile qui suit le texte qui nous est proposé nous le rappelle : « nous devons aimer nos ennemis ». Jésus est un homme  de dialogue, de tendresse, de miséricorde et non de violence et fermeture. Il est celui qui nous offre son épaule dans les moments difficiles pour pouvoir y reposer sa tête, celui qui écoute, est présent, est avec le plus petit, celui qui n’a plus de voix ou de force face à l’injustice.

A l’homme de désirer vivre en vérité de l’esprit des béatitudes dans le quotidien de sa vie, dans sa relation à l’autre – dignité, justice, solidarité, fraternité… dans le partage juste du bien commun,… un monde où « l’amour du Christ nous presse » (2 Co 5,15).

Les Béatitudes nous invite à contempler combien Dieu est à l’écoute de l’homme dans sa propre histoire, ses faiblesses, ses cris …. En Lui, tout homme peut espérer en un monde juste et dire en toute confiance avec le psalmiste au psaume 33, 9.18 : « Heureux qui s’abrite en Lui, Pour les justes, les yeux de Yahvé, Ils crient, Yahvé écoute, de toutes leurs angoisses il les délivre. Proche est Yahvé des cœurs brisés, il sauve les esprits abattus. » En lui notre bonheur, la vie.

Soeur Pascale Moisy o.p.   

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s