Un saisissement et un élan

De l’Evangile de ce dimanche, il y a tant à dire. De notre partage en communauté, nous avons repris plusieurs aspects: de la conversion du plus jeune fils qui a pris le risque de prendre en charge sa propre vie mais qui face à l’échec retourne à la maison, à la colère de son aîné qui a choisi la sécurité de la propriété familiale mais reste finalement rongé par la jalousie envers son cadet accueilli dans la joie et la fête, en passant par cet amour inconditionnel d’un père déchiré par la mésentente de ses fils…chacune reçoit l’histoire selon son propre cheminement intérieur.
Pour ma part, à bien y regarder, aujourd’hui ce qui m’apparait c’est encore cet amour inconditionnel du Père pour chacun de ses enfants que nous sommes pour lui dans notre totale humanité, même si nous l’oublions trop souvent.Cet amour dont nous sommes aimés est source de compassion. Le Père est saisi de compassion et provoque cet élan irrépressible vers son fils. Plus rien n’est sous contrôle :  « être saisi » autant que l’élan qui nous projette en avant, nous dépasse. Peut-être pouvons-nous y reconnaître des révélateurs de la présence du Christ en nous: la compassion, l’élan de générosité nous poussent à aimer les autres en vérité au-delà de nous-mêmes.
Puissions-nous entendre cette demande de St Paul: « Ne brisez pas l’élan de votre générosité… »

Soeur Christine Panin o.p.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s