Va et ne pèche plus désormais

Dans ce passage d’Evangile regardons les Pharisiens… ils sont sincères et fidèles aux obligations de la loi, ils défendent les règles et les valeurs de leur religion. De l’autre côté la femme, qui a commis une erreur et est tombée. Ils la jugent et elle attend d’être lapidée. Au centre de ce tableau, Jésus. Il ne condamne pas cette femme adultère et ne méprise pas les commandements de Dieu. Jésus ne veut pas prendre partie, face aux accusateurs. Il voit le cœur de cette femme accablée et porte sur elle un regard de compassion, de miséricorde : « Personne ne t’a condamnée ? ». « Personne » répond-elle. « Moi non plus… ». On pourrait penser que Jésus favorise, en quelque sorte, son péché… Il poursuit en l’invitant à se laisser habiter par la grâce de Dieu : « Va et ne pèche plus ! »

Dieu regarde chacun de nous avec amour. Comme cette femme, nous sommes, toujours, appelés à devenir meilleurs. Nous pouvons, malgré nos fautes, regarder en avant, accueillir la nouveauté et la miséricorde de Dieu pour traverser les épreuves, les déserts et monter vers Jérusalem, en à cette fin de ce carême.

Prenons le temps de nous demander : quelle parole va me sauver cette semaine ? Et ne perdons pas de vue la parole de Jésus à cette femme, qui s’adresse peut être chacun et chacune d’entre nous : « Va, et désormais ne pèche plus ».

 

Sr Françoise-Marie op.  

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s