Luc 12, 35-40

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins ; et vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maitre à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera a la porte. Heureux ces serviteurs-là que le maitre, à son arrivée ; trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autours des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux vont-ils ! Vous le savez bien : si le maitre de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez- vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.

L’évangile de ce dimanche nous invite à découvrir l’espérance de Dieu au cœur de notre propre vie, au quotidien. Pour cela, comme Jésus le disait à ses disciples « restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins et vos lampes allumées ». Par son Fils, Dieu le Père nous a dévoilé son Royaume. Par la mort du Christ et sa résurrection, le Royaume est là, il est tout proche. Cependant, si nous espérons sa venue, ces deux paraboles nous rappellent comment s’y préparer : c’est tout simple : rester en tenue de service, la ceinture autour des reins et les lampes allumées, c’est-à-dire demeurer sans cesser à son service, annoncer sa Parole, en témoigner chaque jour dans le quotidien… être vigilent. Personne ne sait à quel moment le Maitre de maison ouvrira pour nous les portes du Royaume afin d’y entrer et participer à la noce. Jésus ne nous enseigne pas une morale, il nous annonce simplement quel est notre vie de croyant après avoir revêtu le Christ.

Le Seigneur nous espère éveillés, éveillés sur les souffrances de ce monde. A nous d’être revêtus de son amour et sa miséricorde. Il ne nous demande pas d’être passif face aux évènements douloureux et injustes que vivent nombreux de nos frères et sœurs. Au contraire, il nous demande, comme Lui l’a montré à ses disciples par le lavement des pieds (Jn 13, 4-5), à nous mettre humblement à leur service afin qu’ils puissent retrouver leur dignité d’homme et de femme. Ainsi se laisse percevoir peu à peu son Royaume. Car ce Royaume qu’il nous promet et qu’il nous invite à construire dès ici-bas est un Royaume où règne la paix et la justice, le respect, l’amour et la miséricorde. Ainsi pourrons-nous rencontrer Dieu face à face dans le visage de chacun de ceux qui retrouveront la joie de vivre et la paix en attendant sa venue finale lorsqu’il viendra frapper à la porte de chacun le moment venu.

En attendant, ne perdons pas notre temps, soyons vigilents ! Comme le disait Jésus à ses disciples, ne nous endormons pas, gardons nos lampes allumées. Face à un monde en recherche d’espérance, de fraternité, l’amour de Dieu demeure notre force. Par la victoire de la vie sur la mort, la victoire de l’amour sur la haine se dévoile le Royaume de Dieu, se révèle Dieu à notre monde.

La vigilance si chère à notre Seigneur ne peut se vivre sans la conversion du cœur tout au long de notre vie jusqu’à sa venue lors de notre mort. Nous ne savons pas l’heure mais nous savons qu’il peut venir à chaque instant. Alors ne nous éteignons pas peu à peu en l’attendant, mais vivons dès maintenant comme signe de sa résurrection dans chaque rencontre que nous faisons, par un geste de tendresse ou un regard plein d’amour et de miséricorde….

                                               Sr. Pascale MOISY

                                               Capture d’écran 2019-02-17 à 12.38.47

Publicités

Une réflexion au sujet de « Luc 12, 35-40 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s