La Parole qui divise

 « Pour ou contre ? »

                       Choisi par le Seigneur dès le sein maternel pour porter la Parole, Jérémie reconnaît son impuissance devant une telle mission « Je ne sais pas parler, je ne suis qu’un enfant ! », mais elle était en lui, comme un feu dévorant, la Parole du Seigneur ! « Quand je rencontrais tes paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur… » Jr 15,16

            Jérémie s’est laissé séduire… le Seigneur a été le plus fort !

            Il porte la parole à un peuple qui refuse de l’entendre… Accusé de démoraliser Israël qui espère encore échapper à l’exil, il est persécuté… Jeté dans une citerne, condamné à la mort, c’est par un étranger qu’il est sauvé… un éthiopien, qui, lui, est à l’écoute du Seigneur !

            Non ! Israël n’échappera pas à l’exil… Le Seigneur qui conduit l’histoire a choisi ce moyen pour l’inviter à la conversion et sceller avec lui une Alliance Nouvelle : « Je mettrai ma loi au plus au plus profond d’eux même, je l’inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. »

« Pour ou contre ? »

            « Le Christ, n’a pas été à la fois, ‘oui et non’, il n’a été que ‘oui’ ! »… la Parole même est venue  en notre monde… « Le Verbe s’est fait chair, et Il a habité parmi nous. »

            « Oui » à sa propre identité divine : JE SUIS »…

Je suis le chemin, la vérité, la vie… Je suis la lumière du monde… Je suis le pain vivant… je suis la résurrection et la vie…

            « Oui » à sa condition de Fils Bien Aimé du Père… image du Dieu invisible et resplendissement de sa gloire… Dieu, né de Dieu, tellement uni au Père et nous accueillant en son mystère :  « En ce jour là, vous connaîtrez que je suis dans le Père, et moi en vous, et vous en moi. »

            « Oui » à sa venue en notre chair :  « Jésus, de condition divine, ne retint pas jalousement qui l’égalait à Dieu… devenu homme, reconnu homme à son aspect, Il s’est abaissé… »

            Et c’est la fidélité jusqu’au bout… jusqu’à la fin… à ce « OUI » par obéissance au Père, par amour pour nous, qu’Il a été persécuté, traité de fou, d’imposteur, qu’il est mort sur la croix…

 « Lui qui était sans péché, Dieu l’a, pour nous, identifié au péché !…

Pour ou contre ?

                        « Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à ceux qui l’ont reçu, Il donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu… »

            « Bien aimés, dès maintenant nous sommes enfants de Dieu… » car Il nous a choisi dans le Christ dès avant la création du monde… pour faire de nous des enfants d’adoption…

            Au jour de notre baptême, d’autres se sont prononcé à notre place : je crois… je renonce…

Il nous appartient, maintenant, de ratifier ce choix… de prendre position, d’être pour ou contre, de vivre en « oui » à la suite du Christ..

            Le Seigneur sème la division car la Parole de Dieu, donc la présence même du Christ, Verbe fait chair, est tranchante !

            Il sème la division dans le monde, entre nous, en nous…

            Le bien que j’aime, je ne le fais pas et le mal que je hais, je le fais !

            Et malgré tout, nous sommes le corps du Christ !

            Nous le savons bien : sans Lui, nous ne pouvons rien faire ! Mais…

                                   « Je puis tout en celui qui me fortifie. »

            20ème dimanche T.O    18 août 1919                        Sr Michel de la Présentation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s