Renoncer à tout pour suivre JESUS ! Luc ch. 14 v. 25 à 33

Ce passage se situe à la suite de ce que nous avons lu, entendu et méditer ces derniers dimanches :

La nécessité de guérir, de sauver un malade, qu’importe le jour et peut-être encore plus si c’est un jour de Sabbat…. Nourrir à sa table les pauvres, ceux qui ne pourront pas  rendre ce service … et nous pourrions lire à la suite cette autre parabole en Luc Ch.14 v.15 à 24 : « Des invités remplacés par des pauvres », car ceux qui étaient appelés en premier ont des excuses très personnelles, terre à terre et n’ont rien à entendre de cette invitation à prendre part au repas dans « le royaume de Dieu ! »

Et malgré ce refus d’entendre, de comprendre… surtout par les grands, « De grandes foules faisaient route avec JESUS » mais sans doute fatigué moralement,  tout au moins soucieux de ce que son enseignement, ses actes ne portent pas suffisamment de résonnance auprès de la classe des dirigeants, des responsables … JESUS va se tourner vers la foule composée de personnes de diverses conditions… « Il se retourna » ! Un retournement ! Un arrêt !

 Et ce cri, cet appel à la foule, pour tous ceux qui sont là, et pour nous aujourd’hui : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, à sa mère, sa femme, ses enfants, et même à sa propre vie, il ne peut-être mon disciple »et cette phrase que Luc nous donne aussitôt : « celui qui ne porte pas sa croix et ne marche pas à ma suite ne peut pas être mon disciple ».

La 1ére interpellation a du faire choc auprès de ce peuple et pour chacun un questionnement : « Qui veut être mon disciple… ? »Et ce Jésus que nous suivons, marchons à sa suite, qui nous demande de l’aimer, d’aimer sa famille, son prochain, nous demande maintenant de le « préférer » à tous !Bien sûr « préférer ne veut pas dire renier, ne pas aimer, ne plus regarder … Mais Préférence d’abord pour Dieu, pour Jésus ! Père, mère viennent ensuite et tous les autres  dans le même amour !

Et cette  2éme interpellation : « Qui ne porte pas sa croix … » Jésus annonce ce qui en découlera de le suivre…. Jésus est vérité, nous ne sommes pas pris au dépourvu, Il n’y a pas à tergiverser, si on répond à l’appel de le suivre : lâcher certains liens, certaines choses, défendre l’opprimé, clamer la vérité… nous savons ce qu’il en résultera, être comme Lui critiqué, bafoué, mis à mort pour certains!

Et voilà que Luc nous cite comme deux paraboles, qui m’ont rappelées ce que nous vivions à la J.A.C. (Jeunesse Agricole Catholique) en regard de l’évangile et de notre vie : « Voir, juger, agir » !

« Lequel d’entre vous, quand il veut bâtir une tour, ne commence par s’asseoirpour calculer ladépense, et juger, s’il a de quoi aller jusqu’au bout, ensuite il agira selon… !

« Ou quel roi, quand il part faire la guerre à un autre roi, ne commence pars’asseoirpour considérer s’il en est capable,juge s’il n’en est pas capable,et agit en envoyant une ambassade  et demande à faire la paix. »

Luc en son Evangile, nous montre souvent JESUS en prière, en méditation avant que d’entreprendre une action, une mission importante. Ex : Avant de choisir et d’appeler parmi les disciples les Apôtres, Il alla dans la montagne pour prier… Luc 6, v. 12 à 16. La Transfiguration se réalise « Lorsqu’il monta sur la montagne pour prier… Luc 9 v. 28.La prière du « Notre Père » nous est donnée à la suite de la prière de Jésus. Luc 11 v. 1 à 4.Ce sont bien des temps de réflexion, d’écoute, de discernement en face de son Père pour sa Mission ensuite!

Et en ce dimanche, la 1èrelecture du livre de la Sagesse Ch. 9 V. 13-18nous aide à réfléchir, à nous questionner : « Qui peut comprendre les volontés du Seigneur ? Qui aurait connu ta volonté, si tu n’avais pas donné la Sagesse et envoyé d’en Haut ton Esprit Saint !

Pour quelques-uns, à certaines périodes de leur vie, des disciples sont appelés d’une façon radicale à suivre le Christ, à tout quitter, à s’arracher à des choses bonnes, non nécessaires, pour mieux vivre de DIEU, se libérer pour vivre la mission donnée, reçue d’un Autre. Cela demande de s’arrêter, d’écouter, d’entendre, de comprendre, d’appeler l’Esprit Saint, l’Esprit de Sagesse pour saisir ce qui peut être proposé par JESUS, par DIEU. Un temps pour voir, pour discerner, seul et parfois aidé par un ami, un conseiller; un temps de jugement, de retournement, de choix, de décision, pour le temps du repartir, pour un agir renouvelé, plus essentiel!

Pour d’autres disciples, cela peut être moins radical. Cependant pour tous, il est toujours demandé de regarder, de voir, de comprendre si nous sommes bien dans la suite du Christ comme il peut le désirer pour chacun d’entre nous, à notre place. Le temps des vacances a pu être pour beaucoup l’étape privilégiée pour ce regard sur le vécu et l’amorce d’un renouvellement.

Et c’est sans doute, tous les soirs aussi, revoir le vécu du temps de la journée (ce que nous appelions autrefois l’examen de conscience) pour à nouveau dans ce temps de sommeil, de veille, de prière, se renouveler aussi pour répondre à l’appel du Christ : Marcher en disciple à la suite du Christ  en portant la Croix,la sienne, la nôtre qui peut paraître un peu lourde parfois  mais HEUREUX cependant ceux qui répondent à l’appel de DIEU, qui en vivent  dans la Joie et qui prendront part au repas dans le ROYAUME!

Sr. Marie Christine COUSIN

SONY DSC

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s