Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement

En cette fête du saint sacrement, l’évangéliste saint Jean nous invite à méditer en profondeur sur le don que le Christ fait de lui-même à l’humanité. Il est le pain vivant descendu du ciel et donné pour la vie du monde. Jésus annonce clairement que le pain qu’il donnera est sa chair. Suite à ces paroles, les juifs se mirent à s’interroger. « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? ». Cette interrogation demeure légitime si nous comprenons matériellement et non spirituellement les paroles de Jésus, car, manger la chair et boire le sang de quelqu’un demeure inacceptable. Mais il s’agit d’aller plus loin pour saisir le sens des paroles de Jésus. Si Jésus insiste dans son propos en disant : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous », c’est parce qu’il veut que les Juifs fassent preuve de décentrement pour une compréhension profonde de ce qu’il annonce. Jésus veut nous dire qu’il nous faut nous nourrir de ce qu’il est, Lui qui a été jusqu’à offrir sa vie sur la croix pour que le monde ait la vie et qu’il l’ait en abondance.

Qu’est-ce qui caractérise la vie de Jésus ? Il y a l’amour sans limite et sans condition qui a marqué chaque décision de sa vie. Jésus a donné sa vie, son Corps et son Sang pour la vie du monde. Il est source de salut, car celui qui mange la chair de Jésus et boit son sang a la vie éternelle. En quoi consiste cette vie éternelle inaugurée dès maintenant dans le quotidien de notre vie ? Elle est avant tout une relation intense et profonde avec Jésus Christ, le Fils de Dieu : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui » ; « et je le ressusciterai au dernier jour ». Par ces paroles, Jésus montre que lui seul est capable de nous donner la vie éternelle, le salut. Il s’est fait nourriture, une vraie nourriture. Le geste de Jésus ouvre à la vraie vie, à la source vraiment vivifiante. Accepter de manger cette nourriture c’est choisir le chemin de la vie éternelle.

Que veut dire demeurer dans le Christ ? Demeurer dans le Christ c’est puiser en lui la force de vivre, même en temps d’épreuves. Demeurer dans le Christ c’est regarder dans la même direction que lui et repartir chaque jour sur le chemin de l’espérance. Demeurer dans le Christ c’est laisser résonner sa parole au plus profond de notre liberté, c’est vivre en intimité avec lui. Ainsi déclare-t-il « celui qui mange ce pain vivra éternellement ». Toute communion à son Corps et à son Sang sera donc une communion avec lui et même une communion à sa mission.

L’Eucharistie est bien le repas qui nous unit au Christ. Elle redit et actualise ce don de Jésus. L’Eucharistie apparaît en conséquence comme l’aliment précieux qui donne au chrétien de vivre de la vie de Jésus. La plénitude de vie recherchée par le disciple du Christ est bien sûr l’union à lui et dont la possibilité est garantie par l’Eucharistie. C’est cette union au Christ qu’évoque Saint Augustin en affirmant : « vous recevrez ce que vous êtes, devenez ce que vous recevez ».

Puissions-nous devenir réellement ce que nous recevons !

 

Pascaline Bilgo op

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s