Construire la vie qui est au cœur du Royaume de Dieu

Mt 13, 24 – 43

Cette épisode des 3 paraboles : l´ivraie, le grain de sénevé et le levain s´inscrit dans l’ensemble des sept paraboles sur le Royaume. Jésus assit dans une barque au bord de la mer. Lui, il réchauffe les cœurs des foules dans un partage à l’aise et dynamique, plein de vie.

Jésus leur demande de bien remarquer une scène qu´ils ont l´habitude de contempler tous les ans dans les champs de Galilée. Tandis que les gens présents sur les chemins sans rien voir de spécial, quelque chose se produit sous terre : les grains semés se transforment peu à peu en une belle récolte mais pas sans contrainte : à côté du bon grain grandi aussi l´ivraie. Ainsi que pour le pain préparé le matin par une femme, quelque chose se fait en secret et bientôt la pâte va lever. Il en va de même pour le Royaume de Dieu : Sa force bénéfique agit-elle maintenant en silence à l´intérieur de notre vie et transforme-t-elle tout mystérieusement. Est-ce là le secret ultime de la vie ? Nous vivons distraitement le monde des apparences et des expériences incompréhensibles se produisent au cœur de l´existence.

La force de Dieu sera-t-elle dissimulée dans la vie ? Comme la levure qui agit secrètement Dieu arrive-t-il aussi de façon imperceptible, mais avec une force puissante pour tout transformer ? Il y a plus surprenant dans cette parabole et cela a pu en scandaliser certains : le levain était considéré comme symbole et métaphore de la force du mal qui peut tout corrompre : Le pain azyme par contre symbolise la pureté et sainteté, on le mangeait pour la Pâque. Jésus interpelle par cette métaphore déconcertante et provocante. Comment peut-il comparer le royaume à une portion de levain ? Dieu interviendra-t-il en inversant les schémas traditionnels de pureté ?

Le grain germe et croit, poussé par une force mystérieuse qui lui échappe. Il s´agit d´un Dieu qui intervient par de toutes petites choses.

Le sens n´a pas besoin d’être expliqué dans une parabole aussi claire. Nous devons faire renaitre dans notre entourage le ressenti que Jésus a voulu nous transmettre. Cela n´exclue pas la possibilité de s´interroger ultérieurement sur les différentes résonances que peut générer la parabole. C´est à nous le dernier mot dans chaque situation de se risquer à croire que son action salvatrice se manifeste dans l´humilité des interventions de Dieu.

Ce qui compte c´est de construire la vie qui est au cœur du Royaume de Dieu. Il y a beaucoup de chemins mais on a besoin de se réveiller, de croire et de faire autrement. La vie s´écoule il faut des cœurs ouverts,  libérés, des changements de schémas qui nous amènent à la transformation.

SONY DSC

Sr. Ruth Esperanza TORRES C.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s